Recherche

La recherche portant sur la francophonie canadienne en situation minoritaire suscite l'intérêt d'un grand nombre de professeurs, de chercheurs, d’étudiants, de décideurs publics et d’intervenants communautaires de partout à travers le Canada. Cet intérêt n'est pas fortuit puisqu'il s’arrime à une institutionnalisation de la recherche par le biais de plus d’une trentaine de centres, de chaires et d’instituts de recherche logés dans les établissements membres de l’ACUFC et collaborant entre eux de manière régulière.

La recherche sur la francophonie canadienne participe également  à un mouvement original de prise en charge de leur destin par les communautés francophones et acadiennes en situation minoritaire. Ces savoirs contribuent ainsi à une compréhension élargie de différentes facettes du développement des communautés francophones puisqu’ils touchent notamment les identités régionales, les modes de gouvernance, les formes de l’intégration, l’offre active des services ou les productions culturelles. À l’international, plusieurs chercheurs et décideurs reconnaissent cette expertise canadienne particulière liée au « fait minoritaire ». Par exemple, il en résulte que les travaux sur l’offre active informent les politiques publiques du Pays de Galles dans le domaine de la santé.

Au total, la francophonie en situation minoritaire constitue un sujet de recherche universitaire et collégial partagé par un grand nombre de disciplines, telles que les sciences de la santé, la sociologie, la science politique, l'histoire, la littérature, l'éducation, la sociolinguistique, la géographie, l'administration et le droit. Ainsi, bien que nombre de chercheurs puissent être reconnus comme des experts du champ « francophonie canadienne », leurs contributions scientifiques débordent largement ce champ. Les travaux sur la francophonie canadienne sont tout autant reconnus pour leurs approches pluridisciplinaires, interinstitutionnelles et collaboratives, des traditions encouragées par l’ACUFC. À ce titre, la valorisation récente de la recherche sociale appliquée rejoint une tradition déjà bien établie pour nombre de chercheurs de la francophonie.

Au fil des ans, l’Association a fièrement appuyé la recherche portant sur la francophonie canadienne de ses établissements membres par plusieurs initiatives, telles que des bourses, un colloque de recherche annuel et la mise en place du Portail de la recherche sur la francophonie canadienne.