1,6 million de dollars pour la recherche d’avant-garde à l’Université d’Ottawa

9 Janvier 2014

Alors que tous les campus accueillent les étudiants nouvellement admis ou poursuivant leur formation, l’Université d’Ottawa reçoit un appui financier majeur pour la recherche d’avant-garde de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

Deux chercheurs de l’Université d’Ottawaont reçu un total de 872 658 $ du Fonds des leaders John-R.-Evansdu FCI, qui permet aux établissements d’acquérir l’infrastructure nécessaire pour que leurs plus brillants chercheurs puissent entreprendre des recherches d’avant-garde.

Robert Boyd, professeur au Département de physique de la Faculté des sciences et titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada en optique non linéaire quantique

Les recherches du professeur Boyd visent à exploiter les progrès récents en optique non linéaire et en optique quantique. Le domaine de l’optique quantique non linéaire (OQNL) se situe au carrefour de la physique fondamentale, de la physique appliquée et du génie. L’optique non linéaire étudie les situations lors desquelles un faisceau lumineux parvient à modifier sa propre propagation en transformant les propriétés optiques d’une matière qu’il traverse. Cet effet est généralement associé à des champs de lumière intense, mais l’optique quantique non linéaire accentue ces effets en utilisant des interactions non linéaires pour contrôler une lumière très faible ne contenant que quelques photons ou même un seul photon.

Julie Morand-Ferron, professeure adjointe au Département de biologie de la Faculté des sciences

Les recherches de la professeure Morand-Ferron nous aideront à mieux comprendre comment le processus cognitif (l’apprentissage, la mémoire et la prise de décisions) est façonné par des environnements sélectifs. Ses recherches sont axées sur la recherche de nourriture et le comportement social des oiseaux, et reposent principalement sur l’expérience sur le terrain, l’étude en captivité et les méthodes comparatives. La professeure utilise une approche intégrée qui fait appel à l’écologie comportementale, l’écologie cognitive et l’écologie évolutive.

Deux autres chercheurs se partageront les 825 250 $ octroyés par le CRSNG dans le cadre de son programme de Subventions de projets stratégiques, qui appuie des chercheurs qui travaillent en collaboration avec le secteur privé ou public afin de réaliser des projets bénéfiques à l’économie de notre pays, ainsi qu’à son tissu social et à son environnement.

Azzedine A. Boukerche, professeur à l’École de science informatique et de génie électrique

Résumé : Les cibles réparties coopératives dans les réseaux de capteurs hétérogènes sans fil multiniveaux

Grâce aux progrès dans le domaine de la technologie des détecteurs, les réseaux de capteurs sans fils peuvent maintenant traiter des données captées localement pour en extraire de l’information pertinente, collaborer avec d’autres détecteurs sur une tâche propre à une application, et ainsi fournir de l’information au sujet des activités surveillées. Ces réseaux peuvent avoir plusieurs applications, allant de la surveillance de champs de bataille ou de l’environnement aux soins de santé. Toutefois, la performance instable des poursuites est toujours un problème. Le professeur Boukerche utilise une nouvelle approche pour optimiser cette performance et réduire les erreurs de poursuite de cibles de façon importante.

Shervin Shirmohammadi, professeur à l’École de science informatique et de génie électrique

Haute-fidélité : La téléprésence haute fidélité sur les meilleurs réseaux possible

La téléprésence haute définition (TPHD) consiste à capter une scène comportant typiquement des utilisateurs dans un lieu physique précis, comme un bureau, une salle de classe ou une salle de réunion. Malgré les progrès des systèmes de téléprésence haute définition, ceux-ci sont toujours inaccessibles aux marchés grand public en raison de leurs exigences élevées en matière de matériel informatique et de logiciels. Les recherches du professeur Shirmohammadi visent à concevoir et à mettre en place une plateforme pouvant être utilisée pour transmettre la TPHD sur les meilleurs réseaux possible. Le professeur s’attaque à un grand nombre de défis liés au traitement, à l’intégration et à la diffusion en continu de vidéos HD, de vidéos en 3D et de vidéos multivues afin d’obtenir une téléprésence HD, en 3D et multivues.

L’Université d’Ottawa soutient activement la recherche de pointe et favorise le développement des connaissances basé sur une approche interdisciplinaire. Son engagement envers l’excellence attire les chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier. De plus, l’Université d’Ottawa contribue grandement au développement économique de la région de la capitale nationale, son impact économique régional étant estimé à 4 milliards de dollars par année.

Renseignements pour les médias

Kina Leclair

Agentes des relations médias

Université d’Ottawa

Tél. : 613-562-5800 poste 2529

Cell. : 613-762-2908

kleclair@uOttawa.ca

Source : l'Université d'Ottawa