Avis aux étudiants internationaux : exonération des frais de scolarité pour étudier en français

10 Octobre 2013

L’Université d’Ottawa poursuit ses efforts de promotion de la francophonie sur la scène internationale. Grâce à sa plus récente initiative, les étudiants étrangers francophones et francophiles bénéficieront d’une réduction substantielle de leurs frais de scolarité.

L’Université est en effet fière d’annoncer l’adoption d’une nouvelle politique d’exonération partielle des droits de scolarité pour les étudiants internationaux qui souhaitent obtenir un diplôme de premier cycle en français, de même que pour ceux qui en ont déjà un et qui veulent entreprendre des études supérieures à l’Université d’Ottawa. À compter de l’année scolaire 2014-2015, les nouveaux étudiants internationaux admissibles à l’exonération paieront désormais les droits de scolarité canadiens, une économie de plus de 10 000 $ par an.

« L’Université d’Ottawa a choisi d’intensifier l’internationalisation de ses programmes d’études, notamment en encourageant la francophonie, la diversité culturelle et l’équilibre linguistique sur le campus. Notre établissement s’applique résolument à promouvoir la langue et la culture françaises pour les générations d’aujourd’hui et de demain en favorisant la recherche et l’enseignement supérieur en français », a déclaré la très honorable Michaëlle Jean, chancelière de l’Université d’Ottawa.

Comme elle s’y est engagée dans son plan stratégique Destination 2020, l’Université souhaite doubler le nombre d’étudiants internationaux aux cycles supérieurs et l’augmenter de 50 % au premier cycle au cours des prochaines années. Non seulement la politique d’exonération attirera davantage d’étudiants internationaux, mais elle stimulera aussi les activités de recherche de l’Université, grâce à des programmes de double diplôme et de cotutelles créés avec de nouvelles universités partenaires.

Pour plus de renseignements sur l’exonération, consultez le site Web du Bureau international de l’Université d’Ottawa.

Source : l'Université d'Ottawa