Le CCNB, toujours actif à Madagascar

20 Avril 2016

Le CCNB a récemment poursuivi ses activités à Madagascar où il travaille avec l’Institut national de formation du personnel des établissements d’enseignement technique et de formation professionnelle (INFor).

En novembre 2015, le CCNB a mené une première intervention dans ce pays qui avait pour but de soutenir l’élaboration du référentiel de compétences pour la profession de Technicien en maintenance informatique. Après cette mission, des suivis à distance ont été réalisés par le CCNB afin d’assurer une reprise des activités en 2016. La mission qui vient de se terminer a permis la conception préliminaire du référentiel de formation.

La directrice générale de l’international au CCNB, Sonia Michaud, a encadré les plus récentes activités à Madagascar.  

« Les objectifs fixés ont été atteints. Les capacités de l’INFor ont été renforcées grâce à la participation active des méthodologues en formation. En misant sur une approche interactive et pragmatique, le développement des capacités locales est soutenu. Les participants de l’INFor ont développé les habiletés nécessaires au développement de futurs référentiels pour les emplois les plus en demande. »

Rappelons que cette initiative menée par le CCNB est soutenue par une entente de collaboration initiée entre le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, plus précisément le Bureau du Conseil exécutif, division des Affaires intergouvernementales, et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

La poursuite des interventions du CCNB en 2016 est régit par un calendrier de travail qui permettra de concevoir les référentiels ainsi que les guides matériel et pédagogique nécessaires à la mise en œuvre du programme de formation à Madagascar.

La PDG du CCNB, Liane Roy, souligne l’importance de cette initiative. 

« Une fois de plus, l’expertise et la notoriété du CCNB sont valorisées. C’est tout un honneur qu’un mandat de cette ampleur soit confié au CCNB, notamment à Madagascar qui sera l’hôte du Sommet de la Francophonie en novembre 2016. La maturité acquise par le CCNB sur la scène internationale lui permet d’intervenir stratégiquement et de se positionner comme acteur de premier plan en matière de formation professionnelle et technique. De telles occasions sont aussi bénéfiques pour la promotion, le recrutement d’étudiants internationaux, de même que la mobilité professionnelle des employés. »

 

Source : CCNB