Cinq éminents chercheurs de l’Université d’Ottawa financés par le Fonds des leaders de la FCI

16 Octobre 2012

Cinq chercheurs scientifiques de l’Université d’Ottawa se partageront la somme totale de 863 509 $ de la Fondation canadienne pour l’innovation en appui à leurs recherches de pointe dans les domaines des tendances sismiques, de la santé prénatale, de la protection de l’environnement, de l’invalidité et des maladies chroniques ainsi que des thérapies innovatrices en microcirculation.

Le financement est attribué grâce au Fonds des leaders de la FCI, qui permet aux chercheurs éminents et à leurs établissements d’acquérir l’infrastructure nécessaire à la recherche d’avant-garde.

Pascal Audet – Faculté des sciences, Département des sciences de la Terre

Réseau de sismographes à large bande pour l’imagerie sismique passive des structures terrestres

Le projet a pour but de surveiller l’activité sismique au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest au moyen d’un réseau de stations sismographiques. Environ dix stations seront installées dans les montagnes Richardson et Mackenzie et dans le bassin du fleuve Mackenzie pour enregistrer en continu les mouvements terrestres les plus faibles sur une période d’environ cinq années. La sensibilité des instruments leur permet d’enregistrer un tremblement de terre de taille moyenne (magnitude 5) survenant de l’autre côté du globe. Les données serviront à déterminer les tendances sismiques et de cartographier les failles dans le Nord-ouest canadien.

Shannon Bainbridge – Faculté des sciences de la santé, École interdisciplinaire des sciences de la santé

Laboratoire de recherche sur la pathophysiologie placentaire

Par sa recherche dans le domaine du développement prénatal, la professeure Bainbridge contribue aux progrès de nos connaissances sur le dysfonctionnement placentaire, la cause de sérieuses complications de la grossesse. Ses recherches mèneront au perfectionnement des thérapies et des programmes de dépistage liés aux grossesses à risque ainsi qu’à l’amélioration des résultats pour les femmes et leurs bébés.

Majid Mohammadian – Faculté de génie, Département de génie civil

Vélocimétrie tomographique à résolution dans le temps par images de particules

Spécialiste de la modélisation numérique de l’écoulement, des sédiments et de la qualité de l’eau, le professeur Mohammadian se servira d’un système tomographique de pointe, unique au Canada, pour mesurer les risques liés aux enjeux environnementaux importants (dont le transport des sédiments et des polluants dans les rivières, particulièrement dans la région des Grands Lacs), ainsi que l’impact d’événements catastrophiques comme les tempêtes et les tsunamis sur les infrastructures. Sa recherche contribuera à la protection de l’environnement et des écosystèmes.

Marianne Fenech – Faculté de génie, Département de génie mécanique

Laboratoire de biofluides et de biorhéologie

Ce projet permettra de développer une plateforme expérimentale unique pour étudier les propriétés complexes du sang dans les microvaisseaux et dans les laboratoires sur puces. Le but est de développer des outils diagnostiques et de tester des solutions thérapeutiques pour de nombreuses maladies liées à un mauvais écoulement dans la microcirculation, telles que certaines leucémies, les anémies, les chocs septiques, le diabète, ou encore les maladies malignes et rhumatismales.

Roanne Thomas – Faculté des sciences de la santé, École des sciences de la réadaptation

Centre des pratiques créatives

Le Centre des pratiques créatives contribuera au développement d’interventions centrées sur la personne en ajoutant à la recherche traditionnelle des approches uniques, comme la photographie et l’art dramatique, dans le but d’améliorer la vie des gens en situation de handicap ou souffrant de maladies chroniques comme le cancer. Tout en enrichissant le savoir, de telles pratiques de recherche innovatrices servent d’interventions d’appui à la réadaptation.

À propos de la Fondation canadienne pour l’innovation

Créée en 1997 par le gouvernement du Canada, la FCI investit dans des projets qui renforcent la capacité des universités, des collèges et des centres universitaires des sciences de la santé à mener des activités de recherche de calibre mondial. Le budget fédéral de 2012 a octroyé la somme de 500 millions de dollars à la FCI afin qu’elle puisse continuer à investir dans des installations et de l’équipement de recherche de pointe partout au pays. Ces investissements permettent d’attirer les meilleurs chercheurs au monde, de former la prochaine génération de scientifiques, d’appuyer l’innovation dans le secteur privé et de créer des emplois de qualité qui renforcent l’économie du Canada.

À propos de l’Université d’Ottawa

L’Université d’Ottawa, un des chefs de file de la recherche universitaire au Canada, cherche à améliorer la santé de la population canadienne au moyen de la recherche. Notre engagement envers l’excellence ainsi que notre approche interdisciplinaire en matière d’acquisition du savoir nous permettent d’attirer des personnes talentueuses de partout au Canada et des quatre coins du monde.

Source : l'Université d'Ottawa