De brillants esprits de demain parmi les étudiants d’aujourd’hui de l'Université d'Ottawa

3 Juillet 2012

L'Université d'Ottawa est fière d'annoncer que cinq de ses étudiants inscrits au doctorat, dont trois de la Faculté des sciences de la santé, un de la Faculté de médecine et un de la Faculté de droit, ont reçu des Bourses d'études supérieures du Canada Vanier à l'appui de recherches de pointe dans les domaines de la réadaptation, l'évaluation des médicaments, le droit de l'environnement et la dégénérescence de la hanche.

Les bourses d'études, qui s’élèvent à 50 000 $ par année pour une période maximale de trois ans, sont attribuées aux étudiants qui ont fait preuve de leadership et ont obtenu d'excellents résultats dans leurs études supérieures dans trois domaines : sciences humaines et sociales, sciences naturelles et génie, et sciences de la santé.

« La communauté universitaire tient à féliciter ces jeunes chercheurs exceptionnels, qui prendront la relève afin d'améliorer la vie des Canadiens et des habitants du monde entier », a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche.

Les cinq boursiers sont :

Chris Cameron – Faculté de médecine, Épidémiologie

Sous la supervision de George Wells, Chris Cameron étudie de nouvelles méthodes visant à intégrer des sources de données disparates pour évaluer l'innocuité des médicaments. Ces méthodes permettront de confirmer plus tôt l'innocuité des médicaments et de déterminer les groupes de patients pour qui l'utilisation d'un médicament peut présenter des risques trop élevés par rapport aux avantages thérapeutiques qu’il procure. Au bout du compte, ces recherches devraient contribuer à protéger la santé des patients et de tous les Canadiens.

Alexandre Genest – Faculté de droit

Sous la supervision de son directeur de doctorat, le professeur Markus Gehring, Alexandre Genest examine l'application du droit international de l'investissement aux politiques environnementales dans le but de concilier le développement économique et la protection de l'environnement.

Marie Grandisson – Faculté des sciences de la santé, École des sciences de la réadaptation

Sous la supervision de Michèle Hébert et Rachel Thibeault, Marie Grandisson développe des lignes directrices pour l'évaluation de programmes en réadaptation à base communautaire dans les pays à faible et moyen revenu. Ces lignes directrices incluront un processus d'évaluation, un cadre de référence et des principes à respecter dans le choix des méthodes de collecte de données, et ce, afin que les évaluations soient à la fois rigoureuses et respectueuses des communautés locales.

Dorothy Kessler – Faculté des sciences de la santé, École des sciences de la réadaptation

Sous la supervision de Mary Egan, Dorothy Kessler cherche à mettre au point une méthode pour aider les personnes qui ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC) à reprendre les activités qui comptent pour elles – un facteur clé d’une véritable réadaptation. Les recherches de Mme Kessler permettront de mieux comprendre le processus et les facteurs pouvant améliorer cet aspect de la réadaptation d'une personne ayant subi un AVC.

Giulia Mantovani – Faculté des sciences de la santé, École des sciences de l’activité physique

Sous la supervision du professeur Mario Lamontagne, Giulia Mantovani élabore un modèle musculo-squelettique de l'articulation de la hanche afin d’explorer les causes du conflit fémoro-acétabulaire, une malformation anatomique de la hanche dont souffrent près de 25 % des jeunes hommes actifs. Les résultats de ses recherches aideront à définir le processus de dégénérescence de la hanche et à prévenir son occurrence.

L’Université d’Ottawa soutient activement la recherche de pointe et favorise le développement des connaissances basé sur une approche interdisciplinaire. Son engagement envers l’excellence attire les chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier. De plus, l’Université d’Ottawa contribue grandement au développement économique de la région de la capitale nationale.

Source : l'Université d'Ottawa