Des chercheurs d’Ottawa reçoivent 1,12 million de dollars pour leurs recherches dans les domaines de la santé, de l’énergie propre et des nouvelles technologies

14 Mars 2014

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé l’attribution de 1,12 M$ à des projets prometteurs menés par l’Université d’Ottawa, l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO), l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) et l’Institut de recherche Bruyère.

Les huit jeunes chercheurs recevront chacun 140 000 $ dans le cadre du programme de Bourses de nouveaux chercheurs, qui aide des chercheurs récemment nommés à mettre sur pied leur équipe de recherche; ce programme fait également partie de la stratégie de la province pour attirer et conserver les meilleurs et les plus brillants jeunes chercheurs.

« L’Université d’Ottawa est extrêmement fière de collaborer avec le gouvernement de l’Ontario dans le but de développer des compétences clés et de favoriser la compétitivité des industries ontariennes à l’échelle mondiale, qui auront alors des répercussions importantes sur notre santé, notre qualité de vie et notre environnement », a affirmé Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche de l’Université d’Ottawa.

Voici les huit chercheurs‑boursiers de l’Université d’Ottawa et de ses établissements affiliés :

  • La professeure Jaclyn Brusso (Faculté des sciences), dont les travaux sur la conception de matériaux technologiques plus petits, plus légers et plus efficaces dynamiseront les secteurs des technologies de l’information, de la nanotechnologie et de l’énergie propre en Ontario.
  • Le professeur Nicolas Corradi (Faculté des sciences), dont les recherches sur les microbes contribueront à la découverte de solutions avant-gardistes en médecine et en agriculture.
  • Le professeur Michel Godin (Faculté des sciences), dont les recherches biomédicales permettront de diagnostiquer diverses maladies avec plus de précision et de rapidité, et à moindre coût.
  • Le Dr Grégoire Le Gal (IRHO), dont les travaux sur les caillots sanguinsdans les jambes et les poumons contribueront à améliorer les diagnostics et les soins, et à confirmer la place prépondérante de l’Ontario dans ce secteur important des soins médicaux.
  • Le professeur Alexandre Poulain (Faculté des sciences), dont les recherches sur la pollution par les métaux dans l’écosystème mèneront à des innovations technologiques en protection environnementale.
  • La Dre Katey Rayner (ICUO), dont les travaux portent sur les effets des micro-ARN et de l’inflammation sur les maladies cardiovasculaires, qui touchent une personne sur trois en Ontario.
  • La professeure Vivian Welch (IRB), dont les essais cliniques amélioreront les soins de santé pour les personnes vulnérables et défavorisées.
  • La professeure Vida Dujmovic (Faculté de génie), dont les travaux sur les graphes mathématiques ont le potentiel de mener à de nouvelles applications technologiques.

L’Université d’Ottawa soutient activement la recherche de pointe et favorise le développement des connaissances basé sur une approche interdisciplinaire. Son engagement envers l’excellence attire les chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier. L’Université contribue aussi grandement au développement économique de la région de la capitale nationale, ses retombées économiques régionales étant estimées à 4 milliards de dollars par année.

Source : l'Université d'Ottawa