Félicitations au professeur Claude Couture!

29 Mai 2014

Ce samedi 31 mai, à Ottawa, le professeur Claude Couture se verra décerner dans le cadre du banquet annuel du Conseil international d’études canadiennes (CIEC) le Prix international du Gouverneur général en études canadiennes.

Ce prix vient souligner annuellement l’importante contribution d’un chercheur au développement des études canadiennes sur le plan international. Le jury est composé de spécialistes internationaux et l’un des critères est l’impact des publications sur le plan international. Le CIEC regroupe des chercheurs de 39 pays et compte 7000 membres actifs.

« Au nom de la grande famille du Campus Saint-Jean, je tiens à féliciter le professeur Claude Couture pour cet honneur pleinement mérité. M. Couture est membre de la famille de Saint-Jean depuis 1988 et il a toujours été un véritable ambassadeur du Campus, ici en Alberta, partout au Canada ainsi que sur la scène internationale », a témoigné le doyen par intérim au CSJ, Ed Blackburn.

Cette nouvelle reconnaissance s’ajoute à une liste de plusieurs distinctions reçues par le professeur Couture. On peut notamment penser à la University Cup, la plus haute distinction de l’Université de l’Alberta, reçue en 2009, ou encore au Rutherford Award de l’Université de l’Alberta, obtenu en 2006, et un Killam Professorship en 2007-2008.

En plus d’être professeur en sciences sociales et études canadiennes au Campus Saint-Jean, Claude Couture a aussi été rédacteur en chef de la Revue internationale d’études canadiennes de 2005 à 2014, période au cours de laquelle il a édité 20 numéros de la revue. Il a aussi publié en tant qu’auteur ou co-auteur 12 livres et environ 65 articles et chapitres de livres dans des publications arbitrées. Deux autres livres sont prévus pour la fin de 2014 et le début de 2015.

« Claude Couture est un passionné de tout ce qui touche aux études canadiennes. En recevant le Prix international du Gouverneur général en études canadiennes, il récolte le fruit de tout le travail accompli ces dernières années  », soutient M. Blackburn.

Source : le Campus Saint-Jean, Université de l'Alberta