La Commission sur le bilinguisme et le biculturalisme : 50 ans plus tard

4 Février 2013

L’Université d’Ottawa et le Commissariat aux langues officielles lancent une série de conférences publiques pour souligner le 50e anniversaire de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Les conférences, qui mettront en valeur l’impact de la Commission sur la société, la politique, l’éducation et la culture au Canada, se dérouleront de février à juin dans les villes suivantes : Ottawa, Toronto, Edmonton, Winnipeg, Montréal et Moncton.

La Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, aussi appelée Commission Laurendeau-Dunton, a été instituée en 1963 par le gouvernement de Lester B. Pearson pour enquêter sur l’état linguistique du Canada. Les recommandations issues de cette commission d’enquête ont transformé le paysage culturel canadien et donné lieu à d’importants changements en ce qui a trait aux politiques linguistiques et aux droits de la personne.

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, prononcera la conférence inaugurale de la série, intitulée Cinquante ans plus tard : l’héritage de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. « Par ses recommandations, la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme nous a légué à la fois une politique en matière de langues officielles et une politique sur le multiculturalisme. Ces politiques sont au cœur des valeurs fondamentales canadiennes que sont la dualité linguistique et la diversité culturelle. Les recommandations de la Commission ont contribué à l’établissement d’un cadre des droits linguistiques qui a donné naissance non seulement à la Loi sur les langues officielles, mais aussi à la Charte canadienne des droits et libertés, ce qui confère ainsi un statut quasi-constitutionnel au régime linguistique canadien », a déclaré M. Fraser.

L’Université d’Ottawa, qui avait participé activement à cette commission, se réjouit de collaborer à l’organisation des célébrations du 50e anniversaire et d’accueillir les conférences inaugurales et de clôture. « Dans son mémoire à la Commission Laurendeau-Dunton, l’Université d’Ottawa présentait sa propre expérience comme étant la preuve imparfaite, mais incontestable, que l’idéal du bilinguisme et du biculturalisme pouvait être atteint », a rappelé le recteur de l’Université d’Ottawa, Allan Rock. « Aujourd’hui encore, l’Université continue d’incarner les valeurs et l’esprit qui ont guidé la Commission, dont les conclusions ont transformé indéniablement le pays », de conclure M. Rock, qui prononcera lui aussi une allocution à la conférence inaugurale.

Soulignons que, dans le cadre de cette série, la professeure Linda Cardinal, spécialiste des questions de bilinguisme et de droits linguistiques, organise un colloque intitulé La Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme a 50 ans : retour sur une période révolue?, dans le cadre du Congrès de l’ACFAS 2013.

Renseignements supplémentaires sur la série de conférences.

À propos de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme

Créée en 1963 par le gouvernement canadien de Lester B. Pearson, la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, aussi appelée Commission Laurendeau-Dunton, publia son rapport final et ses recommandations en 1969. Coprésidée par André Laurendeau, rédacteur en chef du quotidien Le Devoir, et Davidson Dunton, recteur de l’Université Carleton, la Commission avait pour mandat de faire enquête et rapport sur l’état du bilinguisme et du biculturalisme, et de recommander des mesures pour que la Confédération canadienne se développe d’après le principe de l’égalité entre les deux peuples fondateurs. Les recommandations devaient aussi tenir compte de l’apport des autres groupes ethniques à l’enrichissement culturel du Canada et décrire les mesures à prendre pour sauvegarder cet apport.

Source : l'Université d'Ottawa

RENSEIGNEMENTS

Karine Proulx

Agente des relations médias

Université d'Ottawa

Cell. : 613-219-3058

karine.proulx@uOttawa.ca

Nelson Kalil

Gestionnaire, affaires publiques

Commissariat aux langues officielles

Bureau : 613-995-0374

Cell. : 613-324-0999

Sans frais : 1-877-996-6368

nelson.kalil@ocol-clo.gc.ca