La Laurentienne accueille un illustre porte-parole autochtone

1 Décembre 2012

Une visite de Phil Fontaine de la Banque Royale du Canada vise à promouvoir le Centre autochtone de partage et d’apprentissage

Le mercredi 28 novembre, l’Université Laurentienne a accueilli sur son campus de Sudbury M. Phil Fontaine, l’un des plus fervents défenseurs des droits des Premières Nations au Canada. La visite appuyait l’éventuel Centre autochtone de partage et d’apprentissage à la Laurentienne et était parrainée par la RBC, important commanditaire qui a fait don de 40 000 $ envers la construction du Centre. Jusqu’à présent, quelque 1 500 000 $ ont été recueillis pour établir ce carrefour exceptionnel d’apprentissage et de culture autochtones.

« Depuis 2009, M. Fontaine est conseiller spécial auprès de la RBC, a dit Bill Bray, vice-président régional de la RBC pour la région des lacs du Nord de l’Ontario, et grâce à sa perspicacité et à ses conseils, nous avons renforcé notre capacité pour satisfaire aux besoins de nos clients autochtones partout au Canada. Nous sommes ravis de constater qu’il partage notre engagement envers le Centre autochtone de partage et d’apprentissage et qu’il croit, comme nous, que le Centre sera une puissante ressource favorisant la réussite des Autochtones au niveau postsecondaire. »

Ex-chef de l’Assemblée des Premières Nations ayant exercé trois mandats, M. Fontaine a rencontré les membres du Conseil de l’Université Laurentienne pour la formation des Autochtones (CULFA) pour discuter du Centre autochtone de partage et d’apprentissage et le rôle que celui-ci jouera pour appuyer la population étudiante autochtone en pleine croissance à l’UL. Un comité consultatif formé de représentants d’organismes autochtones, de Premières Nations et de Métis de la région, le CULFA offre des conseils en ce qui concerne les questions touchant l’éducation autochtone à la Laurentienne.

« Puisqu’il a vécu lui-même les réalités des pensionnats, a ajouté Mme Sheila Cote-Meek, vice-rectrice associée à l’enseignement et aux programmes autochtones à la Laurentienne, M. Fontaine reconnait pleinement la nécessité d’avoir des programmes d’enseignement qui tiennent compte de la culture et répondent aux besoins des étudiants autochtones, puisque l’éducation permet en effet de pourchasser les rêves les plus beaux. De ce fait, la Laurentienne a proposé comme priorité stratégique la construction du Centre autochtone de partage et d’apprentissage et le fait que M. Fontaine appuie notre objectif affirme avec force le rôle de leader que joue notre université dans la formation des Autochtones. »

Pendant son passage sur campus, M. Fontaine a prononcé une conférence publique dans l’auditorium Alphonse-Raymond et s’est aussi entretenu avec plus d’une douzaine d’étudiants autochtones, de conseillers pédagogiques et de membres du Cercle des étudiants autochtones.

Source : l'Université Laurentienne