La Laurentienne nomme le directeur général de l’École des mines Goodman

16 Janvier 2013

Franco-Nevada investit 500 000 $ pour appuyer la direction générale

 

16 janvier, 2013 – Le PDG de Franco-Nevada, M. David Harquail, a annoncé aujourd’hui un don de 500 000 $ pour subventionner le poste de directeur général Franco-Nevada de l’École des mines Goodman de l’Université Laurentienne, et le recteur et vice-chancelier de l’UL, M. Dominic Giroux, a profité de l’occasion pour annoncer la nomination de M. Bruce C. Jago, Ph.D., au poste de directeur général fondateur de l’École.

Géologue professionnel et ex-cadre de l’industrie minière, M. Jago a travaillé pour des compagnies comme Wallbridge Mining (vice-président de l’exploration), Inco Limited (minéralogiste appliqué, chef de l’exploration), Temex Resources (gestionnaire de projets, diamants) et Harry Winston Inc. (géologue de projets) et a récemment occupé le poste de PDG et directeur de Miocene Minerals Ltd., à Vancouver. Sa nomination fait suite à une campagne exhaustive de recrutement à l’échelle mondiale.

 

« Le fait que M. Jago prête sa vision à l’École Goodman nous comble de joie, a dit le recteur Giroux. Grâce à son expérience à l’échelle canadienne et mondiale, à ses collaborations avec les Premières Nations, à ses profondes racines dans le secteur minier et à sa foi dans l’industrie, il est le choix idéal pour ce poste important, à savoir celui de premier directeur général de l’École des mines. »

 

« Nous sommes persuadés, a ajouté M. Harquail, que l’enseignement minier est un facteur qui déterminera le succès de notre industrie et sommes confiants que Sudbury, l’Université Laurentienne et l’École des mines Goodman, sous la direction de M. Jago, joueront un rôle clé dans la formation de niveau international des futures générations de professionnels des mines. »

 

« Pour que tous les intervenants en profitent pleinement, a souligné M. Jago, il faut exploiter les ressources minérales du monde de façon efficace, durable et équitable. Il n’y a aucun endroit plus propice que celui-ci pour préconiser cette approche pluridisciplinaire en enseignement minier et je me réjouis à la perspective de diriger ce projet passionnant. »

 

Relevant directement du vice-recteur aux études, le directeur général Franco-Nevada collaborera avec le Conseil consultatif de l’École Goodman, le secteur industriel et les unités d’enseignement de la Laurentienne afin de :

 

    • élargir les majeures et mineurs pluridisciplinaires afin de rehausser les compétences des futurs professionnels de l’exploration minérale et de l’exploitation minière dans les domaines comme la santé et la sécurité au travail, les relations avec les Autochtones et la gestion des mines et des finances;
    • favoriser la création de programmes à tous les cycles à l’intention des cadres, sous forme de modules, de cours abrégés ou de formation à distance et d’autres formules de prestation, le cas échéant;
    • donner un cadre formel aux alliances provinciales, nationales et mondiales avec d’autres établissements postsecondaires, y compris un Réseau international d’écoles des mines, pour lequel la Laurentienne servira de carrefour principal;
    • doubler d’ici 2020 le nombre d’inscriptions aux programmes liés aux mines.

 

Société de redevances et d’opérations aurifères estimée à 8 milliards de dollars, Franco-Nevada Corporationest inscrite à la TSX et à la NYSE sous le symbole FNV. À Sudbury, Franco-Nevada participe à l’exploitation des mines de métaux précieux de Levack (Morrison), Podolsky et McCreedy.

 

L’annonce faite aujourd’hui représente l’investissement de Franco-Nevada dans la prochaine génération de chefs de l’industrie minière et le Grand Sudbury.

 

-30 -

PERSONNES-RESSOURCES POUR LES MÉDIAS

Renseignements et entrevues

Joanne Musico

Chef des communications

705-675-1151, p. 3445 ou 1-800-263-4188, p. 3445

jmusico@laurentienne.ca

Sherry Drysdale

Communications

705-675-1151, p. 3412

sdrysdale@laurentienne.ca

Source : l'Université Laurentienne