La Laurentienne rend hommage à l'ex-gouverneure générale Michaëlle Jean

18 Mai 2014

La 27e personne nommée au poste de gouverneur général du Canada, la très honorable Michaëlle Jean, a reçu aujourd’hui un doctorat honorifique en droit pendant la cérémonie de collation des grades du printemps de l’Université Laurentienne à l’intention des diplômés à Barrie, Ontario. Le titre honorifique a été conféré par le chancelier de l’Université Laurentienne, M. Steve Paikin.

« Tout au long de sa carrière, la très honorable Michaëlle Jean a été un modèle extraordinaire pour de nombreuses personnes, a dit M. Paikin. Pleine de bienveillance, elle fait preuve de courage et de dévouement exceptionnels et a toujours su attirer notre respect, tout comme celui de tant d’autres Canadiens et Canadiennes. »

Michaelle Jean

Née à Port-au-Prince, Mme Jean et sa famille ont fui Haïti en 1968 pour venir s’établir au Canada, dans la communauté de Thetford Mines, au Québec. Elle a préparé un diplôme en littérature et langues modernes à l’Université de Montréal et a étudié les langues dans des universités italiennes. Elle a collaboré avec des organismes voués à l’immigration et a rendu compte des expériences des immigrantes au Canada. Elle a par la suite entrepris une carrière prospère à Radio-Canada, où elle est devenue l’une des journalistes les plus connues et respectées au pays, chef d’antenne et animatrice d’émissions d’actualité aux réseaux de télévision de langue anglaise et française, et réalisatrice de documentaires.

En 2005, Mme Jean a été nommée gouverneure générale, première Canadienne d’origine caribéenne à exercer ces fonctions. Pendant son mandat, elle a dirigé 40 missions et visites d’état dans divers pays du monde, et a traversé la possibilité de crise constitutionnelle qui s’est traduite en 2008 par la prorogation du Parlement. Peu après avoir exercé ses fonctions viceroyales jusqu’en 2010, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) l’a nommée envoyée spéciale à Haïti. En outre, elle est fondatrice et codirectrice de la Fondation Michaëlle Jean, organisme caritatif favorisant et appuyant les initiatives de la jeunesse qui utilisent les arts « pour transformer la vie des jeunes et revitaliser les communautés défavorisées au Canada ».

Portant le titre de Compagnon de l’Ordre du Canada (C.C.), elle est lauréate de nombreux prix, y compris le Prix Canada du Fonds de développement des Nations unies pour la femme (UNIFEM), le Prix Anik du meilleur reportage d’information au Canada, et le premier Prix de journalisme d’Amnistie Internationale – Canada. Elle a également été nommée membre de l’Ordre des Chevaliers de La Pléiade par l’Assemblée internationale des parlementaires de langue française et, a récemment, a reçu la Grande Croix, le plus important honneur décerné par l’Ordre de la Légion d’honneur de la République française. En outre, le réseau international Universities Fighting World Hunger gère le nouveau Prix Michaëlle Jean.

« Grâce à sa vie professionnelle et à son engagement envers le service collectif, a ajouté le recteur et vice-recteur de l’Université Laurentienne, M. Dominic Giroux, Mme Jean a été une véritable source d’inspiration pour tout le Canada et nous avons l’honneur de l’accueillir comme membre de la communauté universitaire de l’Université Laurentienne. »

Source : l'Université Laurentienne