L’appui fédéral aux programmes en langue française de SFU est renouvelé

3 Juin 2014

Le Bureau des affaires francophones et francophiles (BAFF) de l’Université Simon Fraser (SFU) se prépare à célébrer ses 10 ans cet automne.

L’annonce du financement quinquennal à hauteur de 2 millions de dollars par année en provenance du ministère du Patrimoine canadien, Langues officielles, donne au BAFF de bonnes raisons de se réjouir dès maintenant.

Grâce à une entente bilatérale avec le gouvernement fédéral dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés, le ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique reçoit les fonds au nom de SFU.

Ce financement permettra au BAFF, un bureau établi par SFU en 2004, de continuer à répondre aux besoins éducatifs postsecondaires des communautés francophone et francophile de la Colombie-Britannique.

Le mandat du BAFF vise aussi à répondre à la demande croissante d’enseignants et d’enseignantes qualifiés pour les programmes d’immersion française des écoles publiques de la province.

Travaillant en collaboration avec la Faculté d’éducation et la Faculté des lettres et sciences sociales de SFU, le BAFF développe, coordonne et fait la promotion des programmes et cours offerts en langue française à SFU.

Pour appuyer les programmes offerts en langue française, le BAFF organise des activités en lien avec les programmes dans le but de stimuler le rayonnement du français. Il entretient des liens étroits avec les communautés, les associations et les institutions francophones et francophiles provinciales, nationales et internationales. Il maintient également des relations de travail avec les gouvernements provincial et fédéral.

Un des objectifs clé du BAFF est de contribuer au positionnement de SFU en tant que leader en éducation postsecondaire en langue française au niveau provincial et national.

« Ce financement nous permettra, en Colombie-Britannique, de continuer à répondre aux besoins reliés à l’éducation postsecondaire dans la seconde langue officielle du Canada », affirme Andrew Petter, recteur de l’université.

« En Colombie-Britannique, SFU est la seule institution membre de l’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC), ce qui lui confère le rôle de favoriser la promotion du bilinguisme officiel et l’engagement avec les communautés francophones. »

Entre 1951 et 2011, le nombre de personnes parlant les deux langues officielles du Canada est passé de 40 160 à 298 645. Plus de 300 000 personnes en C.-B. peuvent parler le français et parmi celles-ci, 70 000 ont déclaré avoir le français comme langue maternelle.

« Plusieurs des étudiants et étudiantes inscrits dans les programmes

« Plusieurs des étudiants et étudiantes inscrits dans les programmes et cours offerts en langue française à SFU parlent plus d’une langue, parfois trois ou quatre », affirme Claire Trépanier, directrice du BAFF. « On se doit de célébrer le fait que ces étudiants et étudiantes plurilingues choisissent de poursuivre leurs études postsecondaires en langue française en Colombie-Britannique. Ils comprennent l’importance de la langue française au Canada. Ils veulent appartenir à la communauté francophone de la C.-B. et contribuer ainsi à la dualité linguistique du Canada ».

Exemples de programmes de marque gérés par le BAFF :

• À la Faculté des lettres et sciences sociales, le French Cohort Program offre aux étudiantes et étudiants la possibilité d’obtenir un Baccalauréat dans les deux langues officielles, mettant l’accent sur l’administration publique et les services communautaires;

• À la Faculté d’éducation, le Module français du Programme de formation professionnelle (PFP) forme les enseignants et enseignantes pour les programmes de français de la C.-B. (Français de base, Immersion et Programme francophone).

En collaboration avec la Faculté d’éducation et le Département de français, le BAFF se prépare à mettre en oeuvre l’initiative Intensive Language Education Activity Program (ILEAP) pour rehausser les capacités des enseignants et enseignantes de Français de base des écoles publiques élémentaires de la province. Ce programme se compose d’ateliers intensifs de trois jours, les Bootcamp FrancoFun, et de cours de français spécialement conçus pour les enseignants.

De plus, une nouvelle majeure en français avec option Pre-Teacher Education est en développement dans le but de mieux préparer les étudiants et étudiantes qui veulent s’inscrire au Module français du Programme de formation professionnelle.

Le BAFF organise aussi des activités culturelles et des activités en lien avec les programmes d’études, à la fois au campus et dans la communauté dont, entre autres, l’événement annuel du « Printemps de la francophonie à SFU ».

SFU fait partie des 14 universités francophones ou bilingues membres de l’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC). SFU est également membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et de l’Association internationale des études québécoises (AIÉQ).

L'Université Simon Fraser se classe régulièrement parmi les plus prestigieuses universités polyvalentes du Canada et figure globalement parmi les 50 meilleures universités ayant moins de 50 ans. Avec des campus à Vancouver, Burnaby et Surrey, SFU s’engage activement dans la communauté tant par la recherche que l’enseignement, offre près de 150 programmes à plus de 30 000 étudiants et compte plus de 125 000 anciens et anciennes répartis dans 130 pays.

-30-

L'Université Simon Fraser intègre de façon dynamique l’innovation dans ses programmes académiques, soutient activement la recherche de pointe et est en tête de file en matière d’engagement communautaire.

Source: Claire Trépanier

Directrice, Bureau des affaires francophones et francophiles

778.782.6927

trepanie@sfu.ca

Communiqué de presse