Le 1er colloque en entrepreneuriat de l'Université Sainte-Anne réunit 140 participants

21 Novembre 2013

140 personnes ont participé au premier colloque en entrepreneuriat de l'Université Sainte-Anne, qui s'est tenu du 6 au 8 novembre 2013, à Pointe-de-l'Église (Nouvelle-Écosse). Le colloque avait pour thème « Capter le potentiel entrepreneurial des jeunes dans les régions rurales ». Organisé conjointement avec le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse, cet événement avait pour objectif de développer et stimuler la culture entrepreneuriale des jeunes (notamment les futurs diplômés de l'Université), et favoriser ainsi la croissance économique des communautés francophones rurales.

Environ 120 personnes se sont rendues à la conférence d'ouverture du 6 novembre pour écouter Marcel Dutil, président du conseil de Groupe Canam. Intervenant dans la cadre de la conférence annuelle Laurent-Beaudoin, l'industriel a évoqué son parcours professionnel et a répondu aux questions du public avec franchise et humour.

Le 1er colloque en entrepreneuriat de l'Université Sainte-Anne réunit 140 participants

 

140 personnes ont participé au premier colloque en entrepreneuriat de l'Université Sainte-Anne, qui s'est tenu du 6 au 8 novembre 2013, à Pointe-de-l'Église (Nouvelle-Écosse). Le colloque avait pour thème « Capter le potentiel entrepreneurial des jeunes dans les régions rurales ». Organisé conjointement avec le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse, cet événement avait pour objectif de développer et stimuler la culture entrepreneuriale des jeunes (notamment les futurs diplômés de l'Université), et favoriser ainsi la croissance économique des communautés francophones rurales.

Environ 120 personnes se sont rendues à la conférence d'ouverture du 6 novembre pour écouter Marcel Dutil, président du conseil de Groupe Canam. Intervenant dans la cadre de la conférence annuelle Laurent-Beaudoin, l'industriel a évoqué son parcours professionnel et a répondu aux questions du public avec franchise et humour.

Pour en savoir plus, regardez le reportage vidéo

 

Le discours intégral de Marcel Dutil est également disponible en vidéo

La journée du 7 novembre a permis aux 140 participants, dont une trentaine de conférenciers, de débattre et d'échanger sur 3 grands volets :

1) L'ouverture sur le monde.

  • Quels immigrants pour les régions rurales: les immigrants entrepreneurs sont-ils la solution?
  • Exportation : faut-il dépendre du marché américain?
  • La production à valeur ajoutée : comment saisir les occasions?

2) La relève et la succession d'entreprise.

  • Comment stimuler la pérennité des entreprises?
  • Quelle relève? Une entrepreneure témoigne
  • Des succès en région : des bâtisseurs témoignent

3) La diversification et l'innovation.

  • Comment propulser les pionniers de l'économie du savoir?
  • Se réinventer pour créer de nouvelles entreprises: une autre voie vers la prospérité?
  • Le virage vert : des opportunités à saisir.

Une table ronde a également réuni cinq invités, qui ont répondu à quatre questions portant sur: les obstacles à l'entrepreneuriat et les solutions pour développer l'économie; l'immigration et l'exode rural; l'efficacité des programmes de subventions en régions rurales; le développement de l'esprit d'entrepreneuriat chez les plus jeunes.

Le soir même, entrepreneurs et étudiants de l'Université Sainte-Anne ont eu la possibilité de se retrouver et de discuter de manière conviviale, lors du banquet organisé par ENACTUS Sainte-Anne.

La clôture du colloque a eu lieu le 8 novembre, le mot de la fin étant suivi par la visite d'entreprises locales.

« Nous sommes enchantés du succès de ce 1er colloque en entrepreneuriat. Réunir 140 participants dans une région rurale est non seulement un accomplissement en soi, mais aussi la preuve du dynamisme et du potentiel entrepreneurial de nos communautés » a déclaré Dianne Blinn, présidente du comité organisateur. « Nous remercions les conférenciers, les participants, le CDÉNÉ et toutes les personnes qui se sont investies dans l'organisation de cet événement. » a-t-elle ajouté.

« Pendant 3 jours, 140 personnes ont échangé, discuté et débattu, aussi bien pendant les différents ateliers que de manière informelle. Les plus jeunes ont pu prendre la mesure des enjeux et des possibilités offertes par l'économie rurale. Nous espérons que ce colloque les incitera à utiliser leur créativité et leur potentiel entrepreneurial pour contribuer à la croissance de leur communauté. » a dit Angélique LeBlanc, gestionnaire du service en affaires et en entrepreneuriat du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ).

Allister Surette, recteur et vice-chancelier de l'Université Sainte-Anne a quant à lui déclaré: « Nos régions sont soumises à de nombreux défis, notamment la détérioration du climat économique, l'exode rural des jeunes et l'instabilité démographique de la population acadienne et francophone. L'Université Sainte-Anne est déterminée à explorer de nouvelles voies de développement et de croissance, adaptées aux réalités actuelles. Nous sommes fiers du succès remporté par ce colloque car nous sommes convaincus que la jeunesse, l'entrepreneuriat et le développement rural durable sont les clés de voute du futur de nos communautés. Nous espérons que les échanges de ces 3 jours profiteront aux uns et aux autres. »

Source : l'Université Sainte-Anne

Pour voir les vidéos, veuillez consulter le site Web.