Les programmes d'enseignement du français langue seconde au Canada

27 Février 2014

L’hon. Michael Chong, le président du Comité permanent des langues officielles de la Chambre de communes (ci-après, le Comité), a déposé aujourd’hui à la Chambre des communes un rapport intitulé Les programmes d’enseignement du français langue seconde au Canada : état des lieux.

« Le Comité permanent des langues officielles a étudié l’état des programmes d’immersion en français au Canada et a entendu plus de 19 témoins provenant de toutes les régions du pays. Le rapport présente les conclusions du Comité au sujet des programmes d’immersion en français, lesquels sont un élément important de la politique canadienne sur les langues officielles. En tant que président du Comité, j’espère que ce rapport permettra d’éclairer les politiques publiques et de renforcer les langues officielles du Canada. Au nom du Comité, je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à la production du rapport.», a déclaré l’hon. Michael Chong.

La première partie du rapport examine la façon dont le gouvernement du Canada contribue à l’enseignement du français langue seconde au pays, un champ de compétence qui relève principalement des provinces et des territoires. Dans la deuxième partie, le Comité se penche sur l’état des programmes réguliers d’enseignement du français langue seconde. La troisième partie résume les recommandations formulées par les témoins sur les diverses mesures que peut prendre le gouvernement du Canada afin de contribuer à la création d’un continuum pour l’enseignement du français langue seconde au Canada. La quatrième partie s’intéresse à la distinction qui existe entre les écoles de la minorité et les écoles d’immersion sur le plan de leur mandat et de leurs objectifs respectifs. La cinquième partie traite de la formation professionnelle des enseignants du français langue seconde, de la qualité et de la disponibilité des ressources pédagogiques ainsi que de la recherche dans les domaines de l’enseignement et de l’apprentissage du français langue seconde.

Dans la sixième partie du rapport, le Comité présente dix recommandations. D’abord, il demande à Patrimoine canadien de maintenir le financement accordé à l’enseignement du français langue seconde dans le nouveau Protocole d’entente relatif à l’enseignement dans la langue de la minorité et à l’enseignement de la langue seconde 2013-2014 – 2017-2018. Ensuite, le Comité recommande à Patrimoine canadien de collaborer avec les provinces et les territoires pour améliorer les pratiques de reddition de compte ainsi que les mesures de rendement du prochain protocole afin d’avoir une plus juste mesure du progrès et du succès des programmes d’enseignement du français langue seconde à l’échelle nationale. De plus, le Comité souhaite que Patrimoine canadien, avec la collaboration des provinces et des territoires, se penche sur la question de la rétention et de la réussite des étudiants dans les programmes de français de base dans le but d’améliorer ces derniers. Par ailleurs, le Comité recommande à Patrimoine canadien, toujours avec l’accord des provinces et des territoires, d’élaborer une stratégie de promotion et d’information portant sur l’offre des programmes d’enseignement du français langue seconde au Canada, qu’il maintienne son financement pour les programmes d’échanges linguistiques et culturels, tant pour les étudiants que pour les enseignants du français langue seconde, qu’il assume un rôle de leadership au sein du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) pour la mise en place d’un cadre commun de référence pour l’enseignement des langues au Canada et qu’il élabore une campagne d’information dans les institutions postsecondaires canadiennes pour promouvoir et valoriser la profession d’enseignant du français langue seconde. Enfin, le Comité recommande au gouvernement du Canada de continuer à investir dans la recherche portant sur l’acquisition et le maintien des compétences linguistiques ainsi que les méthodes d’enseignement et d’évaluation du français langue seconde.

Soulignons que le Nouveau Parti démocratique du Canada a déposé une opinion complémentaire.

On peut consulter le rapport sur la page du Comité sur le site Internet du Parlement du Canada à l’adresse http://www.parl.gc.ca/LANG-f. Les personnes qui n’ont pas accès à une copie électronique du rapport peuvent se procurer un exemplaire du document en s’adressant à la greffière du Comité.

Le Comité permanent des langues officielles est composé de 10 députés. Il est présidé par l’hon. Michael Chong (Wellington-Halton Hills) et ses vice-présidents sont Yvon Godin (Acadie-Bathurst) et Lise St-Denis (Saint-Maurice - Champlain). Les autres membres sont : Joyce Bateman (Winnipeg-Centre-Sud), Corneliu Chisu (Pickering—Scarborough-Est), Joe Daniel (Don Valley-Est), Jacques Gourde (Lotbinière—Chutes-de-la-Chaudière), John Williamson (Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest), Jamie Nicholls (Vaudreuil-Soulanges) et Manon Perreault (Montclam).

- 30 -

Source : le Comité permanent des langues officielles