L’Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa franchit le cap des 500 transplantations cardiaques

27 Novembre 2012

Un cap important a été franchi à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) alors que l’équipe de transplantation a procédé à sa 500e greffe cardiaque, 28 ans après la toute première réalisée à Ottawa par le légendaire chirurgien cardiologue et fondateur de l’Institut de cardiologie, Dr Wilbert Keon.

La première transplantation cardiaque à l’Institut de cardiologie a été réalisée en 1984. Depuis, une vingtaine de greffes ont lieu chaque année, offrant à chacun des patients la chance d’avoir une nouvelle vie. Lorsque leur coeur n’a plus la force de pomper suffisamment de sang, les patients candidats à une transplantation cardiaque sont admis à la Clinique de fonction cardiaque. En tant que membre éminent du Groupe canadien de transplantation cardiaque, l’Institut de cardiologie contribue à fixer les normes sur les méthodes et les protocoles de transplantation dans l’ensemble du pays.

« Une chose extraordinaire s’est produite aujourd’hui à l’Institut de cardiologie alors que nous avons donné une seconde chance à notre 500e greffé cardiaque. Je désire féliciter les formidables responsables, le Dr Thierry Mesana, chef de la Division de chirurgie cardiaque, et le Dr Haissam Haddad, directeur médical du Programme de transplantation cardiaque, ainsi que leurs équipes exceptionnelles pour avoir atteint cette étape importante », déclare le Dr Robert Roberts, président-directeur général de l’Institut de cardiologie.

Une récente étude du Programme de transplantation cardiaque de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa sur les 25 années de suivi auprès de 461 patients greffés a révélé que la greffe cardiaque est une intervention chirurgicale sûre et efficace. La rétrospective canadienne, s’étendant sur 3 décennies, a montré que les taux de survie sont maintenant de près de 90 %, une amélioration de plus de 20 % depuis que la transplantation cardiaque moderne est apparue en 1980.

« Les transplantations cardiaques sont incroyablement efficaces », rapporte le Dr Marc Ruel, directeur chirurgical du Programme de transplantation cardiaque à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. « Nous devons nous rappeler que la moitié de ces patients n’auraient pas pu vivre un an sans une greffe. »

L’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est le centre de santé cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du coeur. Le 24 août 2011, la province de l’Ontario a annoncé qu’elle s’engageait à aller de l’avant avec les travaux d’agrandissement de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Grâce à cet agrandissement, l’Institut disposera de l’espace suffisant pour continuer à assumer son rôle de chef de file en médecine cardiovasculaire sur le plan des soins, de l’éducation et de la recherche pour les prochaines décennies.