L'Université Laurentienne devient la première université bilingue reconnue en vertu de la Loi sur les services en français

24 Juin 2014

Suite à une modification au règlement de l’Ontario 398/3 approuvée par le gouvernement de l’Ontario, l’Université Laurentienne devient à compter du 1er juillet 2014, la première université bilingue reconnue en vertu de la Loi sur les services en français. Cette désignation porte sur les services offerts au campus de Sudbury, de même que sur la prestation de programmes entièrement offerts en français et menant à treize grades aux niveaux du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat.

« Devenant la première université bilingue reconnue en vertu de la Loi sur les services en français, l’Université Laurentienne démontre de façon concrète une volonté affirmée de faire reconnaître les acquis de la communauté franco-ontarienne et d’assumer pleinement son rôle au service de la Francophonie », déclare le recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne, Dominic Giroux.

Pour sa part, le président du Conseil des gouverneurs, Michael Atkins, souligne : « En ce moment historique pour notre établissement, je souhaite remercier le Regroupement des professeures et professeurs francophones de l’Université Laurentienne d’avoir initié cette démarche en décembre 2011, laquelle fut chaudement appuyée par le Sénat et le Conseil des gouverneurs de l’Université, ainsi que par le gouvernement de l’Ontario. »

Me Claude Lacroix, président du Comité exécutif de l’Université Laurentienne, précise quant à lui : « Cette reconnaissance du gouvernement de l’Ontario en vertu de la Loi sur les services en français a fait l’objet d’un processus méticuleux permettant de promouvoir le mandat bilingue de notre université, tout en respectant son cadre de gouvernance ainsi que les recommandations de l’Office des affaires francophones. »

Claudette Paquin, membre du Comité exécutif de l’Université Laurentienne et présidente du Comité conjoint de bilinguisme du Sénat et du Conseil des gouverneurs de l’Université, ajoute : « Par cette mesure, le gouvernement de l’Ontario reconnaît légalement l’apport de l’Université Laurentienne au patrimoine culturel de la population francophone ainsi que ses efforts en faveur du développement durable de l’Ontario français. »

Annoncée en marge des festivités de la St-Jean, cette reconnaissance de l’Université Laurentienne en vertu de la Loi sur les services en français fera l’objet d’une célébration officielle à l’occasion du Jour des Franco-ontariens et des Franco-ontariennes, le 25 septembre prochain.

« L’obtention de la désignation partielle de l’Université Laurentienne en vertu de la Loi sur les services en français témoigne qu’il est possible pour un établissement bilingue de marier la liberté académique et la garantie juridique d’offrir activement une éducation universitaire à la communauté franco-ontarienne et à tous les francophiles » déclare le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau.

« Vingt-huit ans après l’adoption de la Loi sur les services en français, l’Université Laurentienne est fière d’avoir sollicité et obtenu cette désignation », de conclure Dominic Giroux.

Source : l'Université Laurentienne