L’Université Laurentienne est à la tête d’un projet de recherche unique de 12 000 000 $

14 Mai 2013

Un projet innovateur de recherche géoscientifique associant des universités et des partenaires de l’industrie minière de tout le Canada est soutenu par la plus importante subvention jamais accordée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie(CRSNG) dans le cadre de son programme de recherche et développement en collaboration.

La subvention du CRSNG, fixée à 5 100 000 $ et annoncée officiellement aujourd’hui par le ministre d’État (Sciences et Technologie), l’honorable Gary Goodyear, est augmentée de près de 7 000 000 $ en fonds de soutien apporté par l’industrie minière canadienne et les entreprises connexes, par l’entremise du Conseil canadien de l’innovation minière (CCIM). Le projet pluriannuel verra participer plus de 40 chercheurs universitaires en géosciences, dans tout le Canada, et sera codirigé par M. Michael Lesher (Ph.D), titulaire de la Chaire de recherche en exploration minérale et professeur de géologie économique à l’Université Laurentienne, et M. Mark Hannington (Ph.D), titulaire de la Chaire Goldcorp en géologie économique et professeur de sciences de la Terre à l’Université d’Ottawa.

Baptisé « Empreintes », ce projet de recherche ambitieux devrait renforcer la capacité des géologues d’évaluer l’étendue, la profondeur et la composition des gisements miniers et des corps minéralisés, y compris ceux enfouis à des centaines de mètres sous terre.

« Au fonds, le travail que nous faisons nous permettra de mieux détecter les signaux subtils ou « empreintes » de gisements minéraux loin sous la surface, a indiqué M. Lesher, titulaire officiel de la subvention accordée au projet de recherche. Ce travail nous aidera à concevoir de meilleurs outils de détection à distance des gisements profondément enfouis et, à terme, nous croyons qu’il peut améliorer la façon dont nous abordons l’exploration minière et le développement des ressources au Canada et dans le monde entier. »

« Notre gouvernement comprend que la compétitivité à long terme du Canada repose sur sa capacité d'appuyer les travaux de recherche-développement liés aux affaires qui alimentent l'innovation, a déclaré le ministre d'État Goodyear. Notre gouvernement demeure déterminé à appuyer les partenariats qui créeront des emplois et renforceront la prospérité à long terme du Canada.

« Nous travaillons depuis de nombreuses années à ce genre de collaboration et sommes fiers de mener ce vaste programme de recherche scientifique avec nos collègues universitaires et le soutien de nos partenaires de l’industrie minière, a déclaré le vice-recteur à la recherche et aux affaires francophones à l’Université Laurentienne, M. Patrice Sawyer (Ph.D.). Ce projet exigera

les compétences et les talents des meilleurs chercheurs dans le domaine aujourd’hui et ceux-ci travailleront sous la direction de MM. Lesher et Hannington. C’est une excellente occasion pour la communauté des chercheurs. »

La demande de subvention initiale au CRSNG comptait 17 universités canadiennes et 24 partenaires de l’industrie. Depuis que le projet a reçu l’approbation officielle, le nombre d’universités et de partenaires a augmenté passant à 24 et à 27, respectivement. Les partenaires de l’industrie verseront par l’entremise du CCIM plus de 2 800 000 $ en espèces et 3 900 000 $ de dollars en nature.

« Le projet est le fruit d’une collaboration sans précédent entre l’industrie de l’exploration, les fournisseurs de services, les organismes publics, les chercheurs et les universités, a déclaré M. François Robert (Ph.D), vice-président et chef géologue chargé de l’exploration planétaire chez Barrick Gold Corporation et l’un des principaux architectes du projet « Empreintes ». Un tel niveau de collaboration se veut une nouvelle référence dans notre industrie. »

La nature collaborative du projet traduit une vision stratégique de dix ans que partagent la communauté canadienne de chercheurs universitaires et les membres du CCIM. Projet phare, Empreintes devrait former la base d’un Réseau de centres d’excellence (RCE). Il y a en ce moment seulement quinze de ces réseaux financés par le gouvernement canadien, et le projet Empreintes est le premier à porter la recherche sur la science de l’exploration minérale.

« La portée et l’ampleur de ce projet témoignent du leadership de l’Université Laurentienne dans la recherche liée à l’exploitation minière, estime M. Carl Weatherell, directeur général du CCIM. C’est une étape importante vers le maintien du Canada parmi les leaders mondiaux dans l’exploration minérale. »

Personnes-ressources pour les médias

Renseignements et entrevues

Joanne Musico

Chef des communications

705-675-1151, p. 3445 ou 1-800-263-4188, p.3445

jmusico@laurentian.ca

Sherry Drysdale

Communications

705-675-1151, p. 3412

705-698-4702 (cellulaire)

sdrysdale@laurentian.ca

Source : l'Université Laurentienne