L'Université Saint-Paul félicite les récipiendaires de la bourse King's Daughter's and Sons

25 Septembre 2014

L'Université Saint-Paul est fière d'annoncer l'attribution de la bourse offerte par The Ottawa City Union of the International Order of the King's Daughters and Sons.

Cette bourse d’excellence souligne les efforts scolaires de deux étudiants de l’École de counselling, psychothérapie et spiritualité :

Cintia Garcia Block Paseggi commence sa deuxième année au programme de maîtrise en counselling et spiritualité. Ses grandes habiletés cliniques lui ont permis d’intégrer, d’une manière efficace et pertinente, la spiritualité dans le processus de counselling et de psychothérapie. Elle détient une licence en psychologie de l’Université adventiste del Plata, en Argentine, où elle a publié plusieurs articles et donné des ateliers sur divers sujets cliniques.

Buuma Maisha commence sa troisième année au programme de doctorat en counselling et spiritualité. Il a obtenu une maîtrise en counselling et spiritualité de l’Université Saint-Paul et un baccalauréat en psychologie de l’Université Laurentienne. M. Maisha possède d’excellentes habiletés cliniques et a travaillé dans la région d’Ottawa-Gatineau avec des patients au profil clinique complexe, dont des délinquants sexuels et des victimes de viol et de violence sexuelle. Dans le cadre de sa thèse de doctorat, il a choisi d’étudier les images de soi et les images des autres chez les femmes victimes de viol en République démocratique du Congo (RDC). L’été dernier, il a effectué des recherches en RDC et il s’affaire actuellement à analyser les données. Il espère mettre au point des plans de traitement qui tiennent compte des spécificités culturelles afin d’aider les femmes victimes de viol.

bursaryPremière rangée, de droite à gauche : Caroline Iwasaki (IOKDS), Buuma Maisha, Cintia Gracia Block Paseggi et Walter Davidson (IOKDS).

Deuxième rangée, de droite à gauche : Manal Guiguis-Younger, doyenne des Facultés des sciences humaines et de philosophie, Judith Malette, directrice de l’École de counselling, psychothérapie et de spiritualité et Ramón Martínez de Pisón, Professeur, Faculté des sciences humaines.

 

Source : Université Saint-Paul