L'Université Sainte-Anne décernera deux doctorats honorifiques lors de la collation des grades, le 10 mai 2014

29 Avril 2014

L'Université Sainte-Anne est fière d’annoncer qu’elle décernera un doctorat honorifique en études acadiennes à Madame Marguerite Maillet et un doctorat honorifique en sciences administratives à Monsieur Jean-Paul Deveau, lors de la collation des grades universitaires, le samedi 10 mai 2014.

Marguerite Maillet est originaire de Saint-Norbert, au Nouveau-Brunswick. Après des études au Collège Notre-Dame d'Acadie (Moncton), elle obtient un baccalauréat en philosophie à l'Université Laval (1957, Québec), une maîtrise ès sciences sacrées à Saint Mary's (1966, Indiana, États-Unis), une maîtrise ès arts à l'Université de Moncton (1971) puis un doctorat en littérature de langue française à l'Université d'Ottawa (1982).

Après avoir enseigné aux niveaux secondaire et collégial, Marguerite Maillet entre à l'Université de Moncton, où elle mène une riche carrière universitaire de 1973 à 1987. Au département de français, elle joue un rôle central dans la création de cours de littérature acadienne, alors absents du programme. Jusque dans les années 80, elle demeure d'ailleurs la seule à pouvoir enseigner dans cette matière. De 1979 à 1981, elle prend la direction du département de français. Formant ainsi toute une génération de spécialistes de la littérature acadienne, elle ouvre en outre un champ d'études encore inexistant au début des années 1970.

Son apport au domaine de la recherche est tout aussi remarquable, comme en témoigne notamment sa volumineuse bibliographie. Ses livres Anthologie de textes littéraires acadiens, 1606-1975 (1979), Histoire de la littérature acadienne, de rêve en rêve (1983) et Bibliographie des publications d'Acadie, 1609-1990 (1992) – pour ne citer qu'eux -, constituent des apports majeurs pour la société acadienne: en établissant l'existence d'une tradition littéraire écrite en Acadie, Marguerite Maillet légitime en effet  la littérature acadienne, dont l'existence était jusque-là contestée. Ses activités d'enseignement et de recherche vaudront à Mme Maillet de détenir la Chaire d'études acadiennes à l'Université de Moncton, de 1987 à 1990.

Un prix portant son nom sera également créé en 2002 par l'Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l'Atlantique (APLAQA). Le prix Marguerite-Maillet est octroyé annuellement à un professeur chevronné ayant contribué au champ des littératures acadiennes et francophones d'Amérique.

En 1996, Marguerite Maillet fonde la maison d'édition Bouton d'or Acadie, qu'elle dirigera jusqu'en 2012. Vouée à la littérature jeunesse, Bouton d'or a pour mission d'inciter les enfants et les jeunes des provinces de l'Atlantique à la lecture en français. Depuis sa fondation, la maison accorde une grande importance à la tradition acadienne dans la sélection des ouvrages publiés; elle privilégie également les auteurs et illustrateurs acadiens.

La contribution scientifique et culturelle de Mme Maillet lui a valu de nombreuses distinctions. En 2002, elle est par exemple élevée au rang d'officier de l'Ordre du Canada; en 2004, un Prix Hommage lui est décerné lors du Gala des Éloizes; elle reçoit la Médaille Léger-Comeau de la Société nationale de l'Acadie en 2007 et l'Ordre du Nouveau-Bruswick en 2008.

Pour sa contribution à l'avancement et au rayonnement de la communauté acadienne, sur le plan régional, national et international, l'Université Sainte-Anne est fière de décerner un doctorat honorifique en études acadiennes à Madame Marguerite Maillet.

Né à Moncton (N.-B.), de parents acadiens originaires de Clare, Jean-Paul Deveau obtient un baccalauréat ès sciences à l'Université Dalhousie (Halifax, Nouvelle-Écosse) en 1979, puis un baccalauréat en génie industriel à la Technical University of Nova Scotia (aujourd'hui intégrée à l'Université Dalhousie, Nouvelle-Écosse) en 1981. De 1981 à 1984, il travaille pour Imperial Oil Limited, où il occupe divers postes en ventes et en marketing, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve et au Québec. Il reprend alors ses études et obtient un MBA à l'Université McGill (Montréal, Québec) en 1986.

La même année, il entre dans l'entreprise familiale, Les Algues Acadiennes Limitée, en tant que directeur du marketing. Fondée par son père en 1981, cette compagnie de biotechnologie récolte, cultive et transforme les algues marines pour les marchés de l'agriculture, de l'alimentation animale et humaine, et des ingrédients spécialisés utilisés par exemple dans l'industrie des cosmétiques et l'industrie de la bière. Sous l'impulsion de Jean-Paul Deveau, l'entreprise va durablement s'implanter dans les marchés agricoles internationaux, accentuant l'utilisation de la farine d'algues et des extraits d'algues. Devenu vice-président des ventes et du marketing en 1994, M. Deveau supervise les activités commerciales et marketing pour l'ensemble des lignes de produits, y compris la farine d’algues, les extraits d'algues et les algues comestibles cultivées.  En 1996, Monsieur Deveau devient vice-président et directeur général de la compagnie et dirige quatre usines de fabrication en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Il devient président de Les Algues Acadiennes Limitée en 2002.

Aujourd’hui, Les Algues Acadiennes Limitée est la plus grande entreprise indépendante de conditionnement d’algues marines en Amérique du Nord. Elle gère cinq usines de fabrication et un centre de recherche et développement dans les provinces de l’Atlantique. Elle compte 300 employés dans sept pays (dont 25 scientifiques) et fournit un emploi saisonnier à plus de 300 pêcheurs récolteurs dans les communautés côtières maritimes. Plus de 95% de ses produits innovateurs à base d'algues sont exportés dans 80 pays.

Axée sur l'innovation, l'entreprise est reconnue mondialement comme étant un chef de file techniquement supérieur dans ses divers créneaux d’activité. Ses investissements en recherche et développement sont d'ailleurs considérables; outre les experts et les scientifiques qu'elle a recrutés aux 4 coins du globe, Les Algues Acadiennes Limitée travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de recherches Canada (CNRC) ainsi qu'avec plusieurs institutions académiques. L'entreprise est aussi unanimement saluée pour sa gestion exemplaire et durable des  ressources naturelles, respectueuse de l'environnement.

Outre ses activités professionnelles, Jean-Paul Deveau est très engagé vis-à-vis de la communauté: il est ancien Président et membre actuel du conseil de BioNova (Association de l’industrie de la biotechnologie et des sciences de la vie de la Nouvelle-Écosse), membre du conseil d'administration des Manufacturiers et Exportateurs du Canada (chapitre Nouvelle-Écosse), membre du Conseil consultatif du doyen de la Faculté de l’agriculture de l'Université Dalhousie, membre du Council of the International Seaweed Association. Dans le passé, il a aussi été membre du Conseil du Premier ministre sur l’économie de la Nouvelle-Écosse,  Président du conseil d’administration des Jeux d'hiver du Canada de 2011 (Halifax, Nouvelle-Écosse) et membre du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) pour le Comité consultatif de l'innovation et partenariat. Skieur passionné, Jean-Paul Deveau est également moniteur de ski pour personnes handicapées.

Ses nombreuses réalisations lui ont valu plusieurs prix. En 2013, il reçoit par exemple la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II; en 2012, il est désigné personnalité d'affaires de l'année par la Chambre de commerce d'Halifax; en 2011, il est élu entrepreneur canadien de l'année, mention excellence économique et social, par la compagnie Ernst & Young; l'Association canadienne des sports pour skieurs handicapés le nomme instructeur bénévole de l'année 2009/2010.

Pour son leadership exceptionnel et le modèle qu'il représente pour les jeunes générations d'entrepreneurs de la région, l'Université Sainte-Anne est fière de décerner un doctorat honorifique en sciences administratives à Monsieur Jean-Paul Deveau.

Les médias et le grand public sont chaleureusement conviés à assister à cérémonie honorant les deux récipiendaires et les finissants 2014 de l'Université Sainte-Anne.

À propos de l’Université Sainte-Anne

L’Université Sainte-Anne est le seul établissement d’enseignement postsecondaire de langue française en Nouvelle-Écosse. Elle accueille principalement des étudiants originaires des provinces de l’Atlantique mais également de partout ailleurs au Canada, ainsi que d’une douzaine d’autres pays. L’Université Sainte-Anne dispense des programmes collégiaux et universitaires à travers ses cinq campus de Halifax, Petit-de-Grat, Pointe-de-l’Église, St-Joseph-du-Moine et Tusket (Nouvelle-Écosse). Pour plus d’informations, visitez notre site internet www.usainteanne.ca.

Source : l'Université Sainte-Anne