Promesse de don de 1 million de dollars pour célébrer le 70e anniversaire des relations gréco-canadiennes

7 Novembre 2012

La Fondation Stávros Niárchos (SNF) (anglais seulement) et l'Université d'Ottawa sont fières d'annoncer la création des bourses d'études SNF à l'Université d'Ottawa grâce à un don de 1 million de dollars. L'annonce de ce généreux don s’inscrit dans les célébrations entourant le 70e anniversaire de la collaboration entre le Canada et la Grèce.

Les bourses SNF permettront à deux étudiants diplômés grecs par année de poursuivre leurs études à l'Université d'Ottawa, et contribueront à jeter les bases d'une collaboration future entre le Canada et la Grèce.

« Cette généreuse contribution aidera l'Université d'Ottawa à gagner la faveur des étudiants étrangers qui cherchent à étudier au Canada, et je tiens à en remercier chaleureusement la Fondation Stávros Niárchos, a déclaré Allan Rock, recteur de l'Université d'Ottawa. Cette annonce est un vibrant hommage aux 70 années de relations unissant le Canada et la Grèce. J’ai bon espoir que ce remarquable don renforcera les liens de collaboration entre nos deux pays. »

L’appui de la Fondation permettra la prise en charge du transport vers le Canada, des livres et des frais de subsistance des deux étudiants à la maîtrise qui vivent et étudient actuellement en Grèce.

« Cette collaboration fournira une aide financière précieuse à de nombreux étudiants grecs admissibles. Elle leur donnera également l'occasion de poursuivre leurs études tout en profitant de l'excellence des programmes et de l'environnement de l'Université d'Ottawa », affirme Andreas Dracopoulos, coprésident de la SNF.

L'Université d'Ottawa accorde également des bourses d'excellence aux étudiants internationaux qui ont déjà obtenu une bourse d'études prestigieuse d'au moins 10 000 $ par voie de concours. Ainsi, les titulaires d'une bourse de la SNF seront admissibles aux bourses d'excellencede l'Université d'Ottawa, qui équivalent au montant des droits de scolarité (renouvelables).

En outre, l'Université d'Ottawa, par l’intermédiaire du Fonds Défi Destination 20/20 qu’elle a lancé récemment, veillera à ce que le fonds de dotation SNF puisse débloquer immédiatement les fonds nécessaires jusqu'à ce que le capital soit entièrement reçu. Ainsi, l'Université sera en mesure de faire la promotion de la bourse SNF en Grèce afin de sélectionner le premier lauréat pour l'année scolaire 2013-2014.

L'Université est également heureuse d'annoncer qu'elle annulera, au cours des cinq prochaines années, les droits de scolarité différentiels de quatre étudiants internationaux de nationalité grecque. Ainsi, ces étudiants pourront poursuivre leurs études de premier, deuxième ou troisième cycle à l'Université d'Ottawa en payant les mêmes droits qu'un citoyen canadien. Et comme l’Université d’Ottawa est la plus grande université bilingue (anglais-français) du monde, deux de ces annulations seront accordées pour des études en français et les deux autres, pour des études en anglais.

« Nous sommes reconnaissants de la décision de l'Université d'annuler les droits différentiels d'étudiants grecs. Les bourses de la SNF et l'annulation des droits de scolarité différentiels arrivent à un moment critique pour la Grèce, où de telles occasions sont essentielles à la croissance du pays », indique M. Dracopoulos.

La SNF et l'Université d'Ottawa aimeraient remercier l'ambassadeur canadien en Grèce, M. Robert Peck, pour sa collaboration qui a mené à la création de ces bourses d'études et à l'annulation des droits de scolarité différentiels.

La subvention de la Fondation est la plus récente initiative issue d'une longue tradition de soutien en matière d'éducation au Canada, comme en témoigne l'importante contribution pour la création d'un centre d'études grecques modernes à l'Université Simon Fraser. Des pourparlers sont en cours avec trois autres universités canadiennes au sujet de la création de bourses d'études.

Source : l'Université d'Ottawa