Reconduction de M. Dominic Giroux pour un deuxième mandat

18 Octobre 2012

Lors de l’assemblée ordinaire tenue à Barrie aujourd’hui, le Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne a approuvé la recommandation unanime du Comité d’examen du rendement du recteur de renouveler le mandat de M. Dominic Giroux à titre de recteur et vice-chancelier.

Le Comité d’évaluation du rendement du recteur, composé de membres du Conseil et du corps professoral représentant le Sénat, a largement consulté la population étudiante, le corps professoral, le personnel, les associations de l’Université, le Sénat et des membres de la communauté externe et du secteur de l’éducation pour éclairer sa décision. Le Comité a reçu des commentaires de 70 personnes et organismes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la communauté universitaire.

« Les commentaires reçus sur les accomplissements et progrès de l’Université depuis l’entrée en fonction de M. Dominic Giroux étaient extrêmement positifs, a souligné le président du Conseil des gouverneurs de l’UL, M. Floyd Laughren, et le Conseil est très satisfait de son rendement. Nous sommes aussi très motivés par la vision fascinante qui nous a été présentée et sommes convaincus que le recteur Giroux est le leader qui fera de cette vision une réalité. »

« En 2009, M. Giroux a été embauché comme agent du changement, tâche qu’il a certainement menée à bien, a ajouté le vice-président du Conseil, M. Michael Atkins. Sous sa direction, la Laurentienne a établi des priorités claires, équilibré le budget et vu augmenter exponentiellement le nombre de dons à l’UL, y compris le don historique de M. Ned Goodman annoncé cette semaine, qui fera en sorte que la nouvelle École des mines portera son nom. Nous avons investi plusieurs millions de dollars dans les services étudiants et dans les salles d’enseignement pour le corps professoral, avons créé et doté en personnel le Centre d’excellence universitaire, affecté 51 000 000 $ à la modernisation et au renouvellement du campus et adopté une vision pragmatique et ambitieuse pour le campus de Barrie. En outre, nous avons obtenu des fonds pour l’École d’architecture qui sera inaugurée en 2013 au centre-ville de Sudbury et noué de nouveaux partenariats considérables au sein de la communauté et dans les secteurs industriels. Nombreux sont les gens de la Laurentienne qui ont apporté une contribution à ces réalisations en suivant l’inspiration de M. Dominic Giroux. »

« Je tiens à féliciter M. Giroux, a dit le maire de Sudbury, M. Jeff Lehman, à l’occasion du renouvellement de son mandat, car il comprend très bien le rôle crucial que joue l’Université dans le développement économique et régional en plus d’être le champion de la création d’un campus universitaire dans notre centre-ville. Je me réjouis à la perspective de son leadership dynamique et stratégique dont il continuera de faire preuve. »

Le 1er avril 2009, M. Giroux est devenu le neuvième recteur de l’Université Laurentienne, pour un mandat renouvelable de cinq ans se terminant le 30 juin 2014. Normalement, la procédure d’examen du rendement est entreprise quelque 18 mois avant la fin du mandat. Le deuxième mandat de M. Giroux est aussi renouvelable et se terminera le 30 juin 2019.

« Les réussites d’une université, a expliqué le recteur Giroux, découlent du talent, de l’engagement et de la créativité de la population étudiante, du corps professoral, du personnel, des diplômés et des personnes qui l’appuient. J’ai le privilège de diriger cette université et ce témoignage de confiance du Conseil des gouverneurs me donne un sentiment d’humilité et d’honneur. La Laurentienne traverse une période intéressante et, alors que nous nous affairons à la mise en œuvre du Plan stratégique de 2012-2017, beaucoup d’autres réalisations sont à l’horizon. J'ai donc le grand plaisir de pouvoir continuer à diriger ces efforts concertés. »

Les qualités de leader du recteur Giroux se manifestent aussi dans son rôle auprès de la Commission de la réforme des services publics de l'Ontario, dont il est l’un des quatre membres; il a aussi été nommé par la province co-conseiller spécial pour la création d’un Institut des politiques du Nord et est l’un des quatre membres du Conseil consultatif de développement du Cercle de feu de la province. Respecté par ses pairs, M. Giroux copréside le nouveau Conseil ontarien pour l’articulation et le transfert (COAT), est l’un des douze recteurs siégeant au conseil de direction de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC), est coprésident du Consortium national de formation en santé (CNFS) et a été vice-président de l’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC). Récemment, on lui a demandé de siéger au Higher Education Panel du Globe and Mail ainsi qu’au conseil consultatif du Mowat Centre. Nommé l’un des 40 plus performants âgés de moins de 40 ans en 2011, il est lauréat d’une Médaille du jubilé de la reine Élisabeth et, en 2010, a été nommé Personnalité de l’année en éducation par Radio-Canada/Le Droit.

Source : l'Université Laurentienne