Remise d'un doctorat honorifique de l’Université Saint-Paul au père Gustavo Gutiérrez

21 Octobre 2014

Le vendredi 7 novembre 2014, l’Université Saint-Paul décernera un doctorat honorifique au père Gutiérrez.

Gustavo Gutiérrez Merino, O.P. (né le 8 juin 1928 à Lima), théologien péruvien et prêtre dominicain, est considéré comme l’un des principaux fondateurs de la théologie de la libération en Amérique latine. Le mouvement est né au début des années 1970 sous la forme d’un modeste courant théologique et a connu un essor grâce au concile Vatican II, qui a insisté sur l’importance de s’attaquer à l’oppression des pauvres dans les pays en développement. Au fil des ans, le mouvement s’est ramifié pour intégrer les préoccupations féministes, raciales, économiques, environnementales et autochtones. Il a contribué de manière exceptionnelle à renforcer la relation entre la foi chrétienne et l’engagement envers les pauvres.

Le père Gutiérrez enseigne la théologie à l’Université de Notre Dame. Il a enseigné à l’Université catholique pontificale du Pérou et a été professeur invité dans de nombreuses grandes universités en Amérique du Nord et en Europe. Il est membre de l’Académie de la langue du Pérou et a été décoré en 1993 de l’Ordre de la Légion d’honneur par le gouvernement français, qui soulignait ainsi son travail inlassable.

bandeau-web-Doctorat-Honorifique-Gutierrez-fr

Quoi :              Cérémonie de remise d’un doctorat honoris causa – Père Gustavo Gutiérrez

Quand :              Vendredi 7 novembre 2014, de 19 h à 20 h

Où :                 Chapelle de Mazenod de l’Université Saint-Paul, 223, rue Main, Ottawa

Le père Gutiérrez a étudié la médecine et la littérature (Pérou) ainsi que la psychologie et la philosophie (Louvain). Il a obtenu un doctorat à l’Institut pastoral d’études religieuses (IPER), à l’Université catholique de Lyon. Son œuvre maîtresse, Théologie de la libération (1971), expose sa vision de la pauvreté chrétienne. Selon lui, la théologie de la libération constitue un acte de solidarité envers les pauvres, un combat libérateur contre la pauvreté.

Source : Université Saint-Paul