Santé : des carrières à essayer à l'Université de Saint-Boniface

17 Novembre 2014

Discuter des possibilités de carrières en santé en français, mais aussi pratiquer des activités connexes pour quelques minutes : bienvenue à la Journée des carrières en santé, en français!

L’événement, qui a eu lieu le 15 novembre au Pavillon Marcel-A.-Desautels de l’USB, s’adressait aux élèves du secondaire et aux étudiantes et étudiants des premières années postsecondaires. Il s’agit d’une collaboration entre le Consortium national de santé en français (CNFS) – volet Université de Saint-Boniface (USB) et le CNFS – volet Université d’Ottawa.

Sciences-infirmires« Les jeunes ont eu un aperçu des différents programmes de santé offerts à l’USB, mais aussi ceux de l’Université d’Ottawa », explique la coordonnatrice du CNFS – volet USB, Jacqueline Fortier. En effet, l’USB a un partenariat avec l’Université d’Ottawa qui comprend des places réservées à Ottawa pour les Franco-Manitobains, mais aussi la possibilité de faire leurs stages cliniques au Manitoba plutôt qu’en Ontario.

Sciences infirmières, service social, aide en soins de santé, ergothérapie, audiologie, nutrition, orthophonie et médecine étaient tous au programme le 15 novembre. « Les participants devaient passer par tous les ateliers, même s’ils sont déjà intéressés par un domaine particulier, pour avoir la chance d’être exposés à des carrières auxquelles ils n’auraient peut-être pas pensé », précise Jacqueline Fortier.

À chaque atelier, les participants étaient invités à faire des activités pratiques, comme des tests d’ouïe en audiologie, des activités de groupe en service social ou des sutures en médecine, pour « mieux se rendre compte de ce qu’on fait vraiment dans chaque métier!, explique Jacqueline Fortier. C'était très interactif ».

Les ateliers étaient par ailleurs animés par des étudiants des divers programmes, qui en ont profité pour raconter aux jeunes franco-manitobains leurs propres expériences, leur vécu, leurs défis ou simplement ce qui les a poussé à choisir leur programme d’études.

Des administrateurs étaient également présents pour répondre aux questions techniques, notamment sur le processus de demande d’admission aux programmes et la meilleure façon de s’y préparer. En effet, « dès le secondaire, les jeunes peuvent commencer à prendre certains cours et faire certaines expériences de bénévolat ou de travail », remarque Jacqueline Fortier.

Déjà plus de 55 jeunes se sont inscrits à la Journée des carrières en santé, en français. « On n’a jamais eu autant de participants, se réjouit Jacqueline Fortier. C’est bon pour l’USB, car du coup ils pourront voir nos locaux, nos équipements et nos laboratoires! »

 

Source : Université de Saint-Boniface