Suzanne Bouclin parle d'accès à la justice sociale à l'Université Simon Fraser

4 Novembre 2014

L'Université Simon Fraser vous invite à la présentation de madame Suzanne Bouclin sur Le droit et l'Itinérance : l'accès à la justice sociale. Cette présentation se tiendra le jeudi 6 novembre de 12 h 30 à 13 h 30 dans la salle 198 C du Bureau des affaires francophones et francophiles.

Madame Suzanne Bouclin, professeure à l'Université d'Ottawa, a relancé le Programme de défense des contraventions (Ticket Defence Program) au printemps 2014, à la suite d'un hiatus de cinq ans, à l'Université d'Ottawa. Le programme de défense des contraventions (PDC) est une organisation communautaire engagée à fournir des renseignements juridiques et des services juridiques de base aux personnes itinérantes d'Ottawa. L'objectif principal consiste à contester l'application des lois qui sont injustes à l'égard de cette partie de la population, déjà vulnérable. Il s'agit d'offrir à ces personnes une représentation devant les tribunaux provinciaux. Dans cette présentation, elle fera part des besoins juridiques actuels des personnes itinérantes ainsi que les défis et le potentiel de monter une clinique communautaire sans rendez-vous dans les locaux des partenaires communautaires.

À la suite de sa présentation, Mme Bouclin donnera également quelques indications sur le programme de droit enseigné à l'Université d'Ottawa.

Madame Suzanne Bouclin est titulaire d'un doctorat en droit de l'Université McGill. Elle a effectué son stage en droit au sein d'un cabinet spécialisé en contentieux constitutionnel à Toronto (Eberts, Symes, Street & Corbett) et a été admise au Barreau du Haut-Canada en 2002. Depuis, elle a travaillé au sein d'organismes nationaux à but non lucratif promouvant la justice sociale. Elle fait également partie de regroupements communautaires voués à la justice participative. Madame Bouclin compte parmi ses autres domaines de recherche, de collaboration et de publication : la réglementation institutionnalisée des personnes vivant en situation d'itinérance, le droit et la culture populaire, et les théories féministes en droit.

Source : Université Simon Fraser