Théâtre, télévision et pédagogie interculturelle

5 Février 2013

Grâce à une collaboration avec la Northern Alberta Institute of Technology (NAIT), le professeur agrégé au Campus Saint-Jean, Roger Parent, produira deux mallettes pédagogiques audiovisuelles pour appuyer la formation interculturelle et la recherche-action communautaire. Ces mallettes innovent par leur utilisation de la dramatisation et du théâtre pour transformer le savoir académique en savoir-faire interculturel.

« L’accès au programme CAPSTONE de NAIT a permis de surmonter un obstacle presqu’insurmontable, précise Roger Parent, en raison des coûts extrêmement élevés de la production télévision de ce genre. » Un appui financier du Consortium national de développement de ressources pédagogiques en français au collégial s’avère également instrumental dans la réalisation d’une des deux mallettes audiovisuelles en chantier.

Au cœur de ces mallettes se trouve la démarche pédagogique du Théâtre forum, mise au point par le Brésilien Augusto Boal. Cette démarche nécessitait la création d’un produit théâtral de haut niveau que l’équipe du CAPSTONE pourrait ensuite transposer au plan de l’image télévisée. À cette fin, explique Roger Parent, « le projet a fait appel aux services de l’acteur et du metteur en scène québécois Normand Bissonnette en raison de son expérience de longue date avec le théâtre des communautés francophones du Canada. »

Roger Parent souligne également le précieux appui accordé par Brian Dooley, directeur artistique de L’UniThéâtre, à la logistique de cette production de taille, particulièrement en ce qui concerne le recrutement des comédiens. Le projet fait ainsi appel à quatre comédiens francophones albertains : Ariane Mahrÿke Lemire, Steve Jodoin, Maude Harvey-Tremblay et Jonathan Shields. Ces derniers procèderont à l’enregistrement du 8 au 10 février prochain à NAIT. « J’aurai à diriger une équipe de 17 jeunes professionnels sur le plateau », souligne M. Parent. « C’est à la fois émouvant et un peu kamikaze », ajoute-t-il, en référence à la générosité et l’engagement de l’ensemble de l’équipe.

Le produit final sera livré en mars sous forme de deux mallettes pouvant assurer une formation interculturelle de trois et de cinq heures, approximativement. Déjà, La Cité collégiale à Ottawa et le Centre de santé Saint-Thomas à Edmonton envisagent des projets de training interculturel et de recherche-action autour de ces mallettes en 2013, moyennent l’obtention de certains fonds de recherche.

Ces mallettes s’intègrent également dans le développement continu de ressources pédagogiques audiovisuelles bilingues, en collaboration avec la Cross-Cultural Center for the Study of Health and Healing à la Faculté de médecine de l’Université de l’Alberta.

Source : le Campus Saint-Jean, Université de l'Alberta