Un étudiant de Saint-Jean cofonde Gen Y Inc.

25 Mars 2014

Quand ils ont constaté qu’il n’existait aucune agence pour aider les nouveaux diplômés, ou ceux sur le point de l’être, à atteindre le marché du travail, Emerson Csorba et Jessa Aco ont décidé d’y remédier en fondant la première agence de recrutement s’adressant exclusivement aux jeunes professionnels issus de la génération dite « Y ».

Désormais, Gen Y Inc. aidera les entreprises à repêcher les talents les plus prometteurs dans le grand bassin de la « génération Y », c’est-à-dire les jeunes adultes nés entre le début des années 80 et l’an 2000. Elle aidera du même coup les jeunes à décrocher un emploi qui répondra à leurs ambitions.

Selon Emerson Csorba, qui termine en ce moment des études en science politique au Campus Saint-Jean (CSJ), les services de son agence viennent à point, alors qu’un curriculum vitae et un bulletin de notes impeccable ne sont plus suffisants pour se faire un nom sur le marché du travail d’aujourd’hui.

« Les notes, c’est dépassé, affirme-t-il. La technologie évolue rapidement et le futur est incertain. Ce sont la créativité et l’adaptabilité qui sont des aptitudes utiles aujourd’hui, plus que la capacité de mémorisation. Et, la créativité est mieux reflétée dans les activités parascolaires et les rencontres humaines que par des notes. »

Au jeune chercheur d’emploi diplômé, il offre donc ce conseil : « Allez prendre des cafés. Contactez par courrier électronique une personne qui travaille pour la compagnie qui vous intéresse, et invitez-la à prendre un café et discuter. Aujourd’hui, ce sont les relations personnelles qui mènent à l’emploi. »

Emerson a récemment reçu une bourse Peter Lougheed. Ces bourses sont attribuées aux étudiants ayant un rendement universitaire supérieur, d'excellentes compétences de communication et des qualités de leadership exceptionnelles. Ce programme de bourses d'études est donc l'un des plus précieux et prestigieux disponible au niveau du premier cycle à l'Université de l'Alberta.

Cette bourse permettra à Emerson de poursuivre ses études. Il a été accepté dans le programme M Phil in Politics, Development and Democratic Education à l’Université de Cambridge. Il s’agit d’un programme de maîtrise d’un an qui lui permettra d’étudier les systèmes d'éducation internationaux ainsi que les influences qu'exercent l'économie, les politiques, la culture, etc., sur ces systèmes.

Source : le Campus Saint-Jean, Université de l'Alberta