Un rapport positif sur la faculté de génie du CMRC, six ans d'accréditation!

15 Décembre 2013

Il y a six programmes dans le département de génie : aéronautique, chimique, civil, informatique, mécanique et électrique. Tous les programmes d'ingénieurs au Canada doivent être accrédités par l'organisation du Bureau canadien d'agrément des programmes de génie BCAPG (en anglais le Canadian Engineering Accreditation Board CEAB). Pour recevoir l'agrément du Canada, le département de génie doit répondre à des questionnaires d'environ 600 pages par programmes comportant le CV de tous les profs, le bulletin de tous les étudiants (sous l’anonymat), le cursus de chaque cours, etc. Chaque programme a des attentes envers les ingénieurs gradués. Des contrôleurs sont venus visiter le collège, un par programme plus trois autres, donc neuf en tout. Ils ont parcouru le collège pendant 3 jours, en novembre 2012, pour vérifier la validité du questionnaire ainsi que toutes les installations du collège. Ils ont effectué des entrevues avec les professeurs, des étudiants, le recteur et le Commandant, puis ont inspecté la bibliothèque et les ressources technologiques. À la suite de cette recherche minutieuse, ils ont rédigé un rapport au Comité d'agrément pour valider la qualité de l'enseignement des ingénieurs du collège. Le rapport final du BCAPG était très positif.  Ils ont proposé quelques recommandations pour améliorer la sécurité de nos laboratoires ainsi que notre approche pédagogique.  Tous les programmes ont eu finalement la cote maximale de 6 ans.

En plus du BCAPG, la Faculté de génie passe aussi une revue cyclique provinciale (Institutional Quality Assurance Process IQAP), comme tous les autres départements du collège. Techniquement, le Collège n’est pas obligé de faire la revue cyclique puisqu’il ne reçoit pas d'argent du gouvernement provincial, mais il est important de le faire pour montrer la qualité de nos programmes, de nos professeurs et surtout de nos étudiant(e)s.  La Faculté de génie a passé les deux tests (IQAP/BCAPG) en même temps pour faire « d’une pierre, deux coups », comme l'a dit M. Phil Bates, Doyen du département de génie. Pour passer la revue de l'IQAP, il fallait répondre aux critères provinciaux et en plus des neuf personnes, il fallait en ajouter six autres contrôleurs – des professeurs de divers départements du CMRC en dehors de la Faculté de génie.

En plus des visites tous les six ans, les revues IQAP/CEAB comprennent des aspects qui se font à chaque année et qui font partie du contrôle continu de qualité qui permet d'intervenir s'il y a des lacunes. En passant l'épreuve, on assure la validité de l'enseignement au même titre que les autres universités ontarienne comme Queen’s et la bonne utilisation des fonds fédéraux. Pour finir, il faut mentionner que c'est la première fois que, lors d’une évaluation du BCAPG, le Collège a pu valoriser tout ce qui fait du Collège militaire un endroit unique dans lequel on intègre dans la formation la composante du leadership, du bilinguisme et de l'athlétique, ce qui a permis une véritable valorisation du Collège par rapports aux autres institutions. Nous avons démontré que le CMRC a véritablement un programme de génie avec quelque chose en plus.

Source : le Collège militaire royal du Canada