Une première pour le Campus Saint-Jean

21 Août 2014

Grâce au programme stagiaire d’été UARE-Canada de l’Université de l’Alberta, qui donne l’opportunité aux meilleurs étudiants canadiens de premier cycle de mener une recherche à l'Université de l'Alberta avec des chercheurs, l’étudiante à l’Université McGill, Wanying Zhang a passé 12 semaines sous la supervision de la professeure agrégée au Campus Saint-Jean, Eva Lemaire.

« Mon projet de recherche consistait à évaluer la place que devrait occuper la culture française dans la mise en place de programmes collégiaux en milieu minoritaire francophone », énonce Mme Zhang.

Ayant fait ses études au lycée au Massachusetts, Wanying Zhang est déménagée au Québec en 2011 afin d’entamer un baccalauréat en Sciences. « Je suis née à Ottawa, mais ma famille a ensuite déménagé aux États-Unis dans ma jeunesse. Le fait d’avoir grandi dans un environnement bilingue m’a influencé à vouloir poursuivre mon apprentissage de la langue française », affirme l’étudiante.

« À l’université McGill, j’ai fait ma mineure en langue et littérature françaises car j'aime découvrir ce qui touche la littérature et la philosophie françaises. Avant ce stage, donc, pendant toute la durée de mon baccalauréat, j’ai habité dans un contexte où les francophones vivent en majorité. J'étais cependant curieuse de découvrir comment vivent les francophones dans un contexte minoritaire », ajoute-t-elle.

C’est alors qu’elle a découvert le programme stagiaire d’été UARE-Canada de l’Université de l’Alberta. « Le français est ma deuxième langue et je cherchais une occasion d'avoir des échanges avec des gens et des étudiants de la communauté francophone en milieu minoritaire. L’emplacement du Campus Saint-Jean, en plein cœur de la communauté franco-albertaine, m’a permis à la fois d’améliorer ma confiance à communiquer en français et d'apprendre de leur vie », souligne Wanying Zhang.

Aout_wanying_a1osjy

« Personnellement, je n'avais jamais voyagé dans l’ouest du Canada avant cela. Ce stage m’a donné une belle occasion d'explorer cette partie du Canada et de me faire de nouveaux amis internationaux », avance-t-elle.

Du point de vue académique, puisque sa majeure a été faite en Chimie, la plupart de ces expériences de recherche étaient liées au domaine des sciences. « Je n'avais jamais fait une recherche du point de vue de la sociologie et je voulais apprendre quelque chose de nouveau afin de développer et perfectionner mes compétences de recherche. Ce faisant, j'ai appris beaucoup sur la culture en général et l'importance de la culture qui couvre un grand nombre de secteurs de disciplines », estime Wanying Zhang.

Au terme de ces trois mois passé à Edmonton, l’étudiante est repartie avec une perspective nouvelle. « La réalité des francophones en situation minoritaire est quelque chose de fascinant. Je crois que je pourrais appliquer ce que j'ai appris dans n'importe quelle profession. Somme toute, ce stage était une expérience amusante et enrichissante, car pendant mon séjour à Edmonton, j’ai eu la chance d’être guidée par un mentor très qualifiée en la personne du professeur Eva Lemaire », conclut-elle.

 

Source : Campus Saint-Jean