Université Saint-Paul : la professeure Anna Sheftel remporte le Prix du livre 2014 de l’Oral History Association

3 Novembre 2014

L’Université Saint-Paul est fière d’annoncer qu’Anna Sheftel, chargée d’enseignement en études de conflits, est la récipiendaire du Prix du livre 2014 décerné par l’Oral History Association, pour son ouvrage Oral History Off the Record: Toward an Ethnography of Practice, qu’elle a codirigé avec Stacey Zembrzycki (Palgrave Macmillan, 2013).

Cette prestigieuse récompense lui a été décernée à la conférence annuelle de l’Oral History Association à Madison, dans le Wisconsin, le 11 octobre dernier.

Voici les commentaires du comité de sélection :

«  Ce recueil de textes, qui abordent le processus d’entrevue, les difficultés et les « erreurs » de l’interviewer, dans une variété de contextes, fait considérablement progresser la pratique de l’histoire orale. Les directrices ont réuni un groupe impressionnant d’universitaires de plusieurs disciplines comprenant des praticiens aguerris, mais aussi des nouveaux venus dans le domaine. Elles ont demandé à ces chercheurs de porter un regard critique sur leurs méthodes d’entrevue et sur leurs façons de tisser des liens avec les narrateurs. Présentées par quatre spécialistes de l’histoire orale, ces réflexions sont regroupées par sections : l’écoute, la rencontre, l’éthique et la politique, les silences. En se basant sur l’expérience des collaborateurs, les directrices ont su mettre en évidence les aspects complexes de l’entrevue, qui apparaissent souvent à micro fermé, de sorte que ce livre demeurera pendant bien des années un guide utile dans le domaine de l’histoire orale. »

Créé en 1993, le Prix du livre de l’Oral History Association récompense un ouvrage qui contribue de façon importante à la recherche contemporaine en histoire orale, que ce soit en proposant une réflexion originale sur une question théorique ou en représentant un exemple remarquable de saine méthodologie.

L’Université Saint-Paul tient à adresser ses chaleureuses félicitations à la professeure Sheftel.

 

Source : Université Saint-Paul