Établissement d'un nouvel Institut d'études sur les finances publiques et la démocratie à l'Université d'Ottawa

26 Février 2016

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé hier l’attribution de financement pour l’établissement d’un nouvel Institut d’études sur les finances publiques et la démocratie (IEFPD) à l’Université d’Ottawa.

Le financement permettra la création du seul laboratoire d’idées universitaire au Canada axé sur les finances et les institutions publiques. L’IEFPD répond ainsi aux objectifs du gouvernement provincial d’améliorer la prise de décision fondée sur les données probantes, la discipline financière et le dialogue fédéral-provincial. Le nouvel institut incarne également la mission de l’Université d’Ottawa à la croisée de la recherche, de l’enseignement et des politiques publiques. Les finances publiques sont un domaine d’études multidisciplinaire couvrant une gamme d’enjeux importants en matière de politiques publiques, tant à l’échelle provinciale qu’à l’échelle nationale et internationale.

« Je suis ravi que le gouvernement de l’Ontario ait accordé du financement pour la création du nouvel Institut d’études sur les finances publiques et la démocratie à l’Université d’Ottawa. Cet institut sera déterminant dans la prise de décision fondée sur des données probantes », a déclaré Allan Rock, recteur de l'Université d'Ottawa.

L’IEFPD sera un organisme indépendant et non partisan dirigé par Kevin Page, titulaire de la Chaire de recherche Jean-Luc-Pepin (JLP), et Sahir Khan, professionnel en résidence invité. L’organisme bénéficiera de l’impulsion donnée par les travaux de l’équipe de la chaire JLP, grâce aux efforts d’Helaina Gaspard, associée principale de recherche, ainsi que des chercheurs étudiants et des bénévoles du groupe iVote-jeVote.

Le nouvel institut s’appuiera sur les relations et les partenariats internationaux qu’ont bâtis l’équipe de la chaire JLP auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, du International Budget Partnership, et du United States National Governors Association. « Ces relations permettront à l’Institut de tirer parti des meilleures pratiques et données comparatives et de mettre en rapport les leaders d’opinion et les décideurs canadiens avec les étudiants et chercheurs, tout en communiquant les valeurs canadiennes et les forces des institutions démocratiques canadiennes à l’étranger », a précisé Kevin Page.

L’IEFPD aura quatre secteurs d’activités centrés sur les étudiants : l’enseignement, la recherche, les conseils et l’engagement. Les étudiants, particulièrement ceux du premier cycle, profiteront d’occasions d’apprentissage expérientiel, de projets de recherche appliquée, et d’engagement direct auprès de grands leaders politiques et experts mondiaux, pour les préparer à leurs futures responsabilités de citoyens et de leaders du monde. 

 

Source : Université d'Ottawa