L’Université Sainte-Anne annonce une nouvelle option d’immersion française

6 Février 2017

L'Université Sainte-Anne est fière d'annoncer qu'une nouvelle option d'immersion française intégrée (OIFI) sera offerte dès septembre 2017. Cette option a comme objectif de fournir une structure permettant aux étudiants non-francophones de poursuivre des études en français au niveau du baccalauréat.

L'avantage de cette option est qu'elle permet aux étudiants provenant du système anglophone de terminer leur programme en même temps que les étudiants francophones. L'étudiant inscrit à cette option suit trois cours de français langue seconde (FLS) par semestre, axés sur l'expression et la compréhension orales et écrites et portant sur la francophonie, ce qui lui donne l'occasion de développer les connaissances et les compétences dont il a besoin pour réussir ses études universitaires en français. En même temps, il suit deux cours dans le programme de son choix.

De plus, l'étudiant doit signer une entente s'engageant à parler seulement en français. Il est logé dans une résidence ou section d'une résidence désignée pour les étudiants en immersion française intégrée. En mangeant, dormant, étudiant, travaillant et jouant en français 24 heures sur 24, il peut acquérir un degré considérable de compétence et de confiance. Il a aussi accès au Centre d'appui aux études postsecondaires qui lui offre un soutien dans ses études.

« Nous sommes ravi de pouvoir accueillir dès septembre 2017 des étudiants en immersion. Cette nouvelle option leur permettra de se démarquer non seulement sur le marché du travail mais également au sein de nos communautés. Ces diplômés vont devenir des modèles à suivre et démontrer les bienfaits et l'importance de la dualité linguistique », affirme Hughie Batherson, vice-recteur au recrutement et aux partenariats.

Sans compter que tous les étudiants qui suivent l'option immersion française intégrée en 2017-2018 auront droit à une bourse de 2000$. Dans le cas des résidents de la Nouvelle-Écosse, cette bourse est offerte par le Ministère de l'éducation et du développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse et le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme des langues officielles en enseignement.

Dans le contexte du marché de l'emploi hautement concurrentiel d'aujourd'hui, le bilinguisme est un atout précieux, offrant davantage de possibilités d'emploi à l'échelle nationale et internationale. Apprendre le français dans une université et une collectivité francophones augmente les chances des étudiants d'obtenir un emploi dans des domaines qui exigent à la fois une sensibilisation à la diversité culturelle et des compétences linguistiques avancées dans les deux langues officielles du Canada, tels l'enseignement, la GRC, la fonction publique, le secteur du tourisme, le commerce et le transport aérien.

L'OIFI constitue une bonne option pour des étudiants ayant obtenu un diplôme d'une autre université qui veulent augmenter leurs chances de décrocher un emploi, par exemple en enseignement. C'est aussi un bon plan d'étude pour des diplômés de l'école secondaire qui n'ont pas encore choisi un domaine d'études et qui veulent améliorer leur français, sachant qu'il s'agit d'un atout, peu importe leur éventuel domaine d'études.

 

Source : Université Sainte-Anne